L’Espace Collectif d’Analyse du Travail, membre du LéA MIREDeP s’engage dans le projet « Territoire, acteurs en réseau, liaison inter-établissements ».

Il y a un an, à la demande de l’enseignante chercheure Sylvie Moussay des Laboratoires Acté, l’Espace collectif d’analyse du travail ECAT implanté au collège Elsa Triolet de Vénissieux et membre du LéA MIREDeP s’associait au collectif des enseignants impliqués dans le projet Territoire, acteurs en réseau, liaison inter-établissements

L’action de Samia Aknouche, l’enseignante pilote de l’ECAT s’étendait ainsi à un nouvel espace d’analyse associant d’autres enseignants et d’autres établissements scolaires. 

Pour la deuxième année consécutive, l’ECAT investit la liaison collège lycée et s’implique de plein pied dans la réflexion.

Le projet Territoire, acteurs en réseau, liaison inter-établissements se veut un espace d’échanges et de coopération professionnels visant à accompagner la parcours des élèves et la délicate transition collège-lycée. Le projet est soutenu par l’Institution ; le Rectorat de Lyon et les quatre chefs d’établissements des collèges et lycées impliqués sont partie prenante. Une session de concertations et de formations est planifiée sur l’année. Un comité de pilotage associe l’enseignante chercheuse responsable scientifique du projet, l’enseignante pilote référente de l’ECAT et quatre enseignants en poste dans les établissements impliqués.

Un Séminaire de rentrée

La première formation de l’année s’est tenue au lycée Jacques Brel de Vénissieux, ce jeudi 7 novembre 2019. Elle a débuté par une présentation des axes travaillés en 2018-2019. Les expérimentations inter-établissements et inter-classes menées par les équipes sur les thématiques de l’écrit et de l’orientation ont donné un aperçu méthodologique du travail réalisé en 2018-2019 : recueil de traces de l’activité in situ, énonciation de problèmes professionnels à partir d’observations croisées, élaboration d’outils ou de scenarii professionnels et mise à l’épreuve, échanges sur les expériences vécues, pistes de changements.

Le séminaire a permis à chacun de réfléchir à son rôle et de se projeter dans une action. Les participants ont envisagé leur action en examinant la dizaine de questionnements préalablement discutés au sein du comité de pilotage, parmi le brouillon, l’oral des examens, la mémorisation, les stratégies de différenciation, le partage d’outils pédagogiques et didactiques etc.).

L’après-midi, les professionnels ayant formulé des préoccupations similaires se sont regroupés. Des plans d’action ont été élaborés au sein des groupes pour permettre à chacun de se projeter dans son rôle d’expérimentateur. Toutes les expérimentations menées dans le cadre du projet de liaison collège lycée regardent vers une seule et même ligne d’horizon : les apprentissages et les compétences à développer pour accompagner la formation des élèves tout au long de leur scolarité dans le secondaire.

Pour l’enseignante membre du collectif LéA MIREDeP, l’opportunité du projet inter-établissements de liaison collège lycée nourrit le dynamisme de l’espace qu’il pilote et exerce son travail au-delà des frontières du lieu d’éducation auquel il est associé, sur le territoire élargi du bassin et dans un autre contexte professionnel.  

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search