9ème rencontre internationale – session de communication orale n°6

Lors de la 9ème rencontre internationale des LéA, les correspondants des LéA Champigneulles (DIFERE), Egalité à Baggio et Prospective territoire de Lyon se sont réunis pour présenter leurs communications scientifiques.

La session va bientôt commencer

Si les résumés des présentations laissaient penser que les thèmes abordés seraient très différents, un fil directeur a très rapidement émergé: comment adapter les pratiques éducatives pour laisser les élèves s’exprimer?

Le LéA Egalité à Baggio a débuté en retraçant l’évolution de leur thème de recherche. En cherchant à lutter contre les inégalités de genre dans un lycée où les garçons sont fortement représentés de part la dominante industrielle des filières, ils ont glissé vers l’enseignement de l’expression orale comme moyen d’égaliser les chances. En effet, si des oraux de nombreux types, ou plutôt de nombreux genres, sont attendus des lycéens, l’enseignement de l’expression orale et de l’adaptation à un genre d’expression orale est le plus souvent le fait de l’implicite, dévolu à la famille, à l’école maternelle,etc. Or, les facilités à l’oral révèlent à la fois des inégalités sociales, culturelles mais également de genre. Ce LéA se consacre ainsi à la création d’un outil ouvert à tous pour à la fois “genrer” les types d’expression orales attendues mais aussi fournir des méthodologies et des exemples. A suivre de très près dans le contexte de la réforme qui nous occupe!

Le LéA DIFERE, écoles maternelles Champigneulles travaille lui aussi sur l’expression orale, mais dans un tout autre contexte. En effet, ce LéA travaille sur le dialogue entre l’école et les familles. En questionnant aussi bien les étudiants que les enseignants et les parents d’élèves, ce LéA cherche à comprendre comment un dialogue mutuel, dans toute la profondeur de ce terme, peut se mettre en place. Un des objectifs est également de former enseignants et étudiants à créer les conditions de ce dialogue. Cela permettra de (re) créer des alliances éducatives, davantage favorable à la réussite des élèves.

Enfin le LéA Prospectives – territoire de Lyon, qui a rejoint pour des contraintes pratiques cette session dont le thème de recherche était intialement différent du sien, a trouvé toute se place en traitant de la parole non verbalisée des élèves. Ce LéA travaille avec des collégiens des Minguettes à Vénissieux. Le projet vise à faire créer des cartographies virtuelles du futur de leur ville. Ils abordent l”amélioration subjective de leur cité par un travail en art plastique puis par la réalisation de cartes en trois dimensions avec Sketchup. Par ce travail, les élèves se projettent en citoyen de demain. Ils expriment également des souhaits, peut être aussi des critiques, sur les éléments qui composent leur environnement actuel. Le travail artistique leur permet de s’exprimer en passant par l’expression plastique

Cette atelier passionnant aurait pu durer plusieurs heures encore tant les sujets ont été riches d’interactions. Merci à tous les participants!

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.