« Pluri-linguisme en herbe »


Le 13 février 2019, les membres du LéA Réseau international Ecole Paul-Emile Victor et Ecoles publiques du Rio Grande (Brésil) se sont rencontrés à la Pagode.

L’ordre du jour annonçait notamment une synthèse de lectures d’articles sur la question des enfants allophones et des pratiques langagières en maternelle. 

En amont, Catherine BRUGUIERE, référente IFé du LéA avait pris soin de transmettre à tous les membres du LéA des ressources pour se documenter avant la réunion. Parmi ces ressources, nous avons découvert le projet « Kidilang ». Il s’agit d’une étude menée par Dominique Macaire, enseignante chercheure en didactique des langues. L’étude a été menées dans quinze classes maternelles de moyenne et grande section en Alsace et en Lorraine pendant deux ans, avec des enfants dont le français n’est pas la langue de la maison.

D’autres articles permettent de mieux comprendre la problématique de la scolarisation des enfants allophones et ouvrent des voies pour faire de la diversité linguistique et culturelle à l’école un levier de réussite scolaire. Le défi du « plurilinguisme en herbe » énoncé par Dominique Macaire est de taille.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.