Séminaire du projet FoRCE à Sherbrooke

Du 18 au 21 novembre 2018, l’équipe du projet FoRCE se retrouve à l’Université de Sherbrooke pour un séminaire de travail suite à la conférence sur les recherches collaboratives proposée le 13 novembre. Cette conférence, écoutable en ligne, a permis de présenter les différents concepts (objet frontière, valuation, participation) et cadres théoriques associés mobilisés pour décrire les processus à l’œuvre dans les recherches collaboratives.

 

 

 

 

 

 

 

Gilles Aldon (IFE, EducTice), Michèle Prieur (Académie de Lyon, DFIE) et Réjane Monod-Ansaldi (IFE, LéA) ont été chaleureusement accueillis dans la neige par Isabelle Nizet (UdeS, Faculté d’éducation, PeDTice) dès dimanche. Simon Bolduc les a rejoints lundi. Le travail a consisté à préparer des activités de formation reposant sur l’analyse de verbatim issus de projets collaboratifs français et québécois, et sur le retour sur ses propres expériences de collaboration. L’atelier formation du mardi 20 novembre a permis de faire un retour détaillé à plusieurs membres du projet TOPIC, porté par Florian Meyer, concernant les analyses réalisées à partir des verbatims de plusieurs de leurs réunions. La discussion riche et animée a permis  d’identifier des pistes pour favoriser plus encore la collaboration et l’engagement au sein de ce projet de recherche orientée par la conception. Elle a également été l’occasion de mettre à l’épreuve notre modèle d’analyse et de travailler la façon de le présenter et de le mobiliser en formation, en particulier dans le contexte québécois. Des travaux préparatoire à la formation de formateurs IFE Passeurs-Mediateurs- Brokers : construire et animer des travaux collaboratifs entre acteurs de l’éducation et de la recherche, (5-7 mars 2019, à Lyon) ont aussi été menés.  Nous espérons pouvoir proposer aux participants de cette formation et aux membres du réseau des LéA un atelier commun de retour sur leurs pratiques collaboratives en mai 2019 lors de la 9ème rencontre internationale des LéA.

En présence d’Oana Bota, de l’agence des relations internationales de l’Université de Sherbrooke, nous avons également envisagé les interactions possibles entre le projet FoRCE et un projet de développement d’une Boutique des Sciences à l’Université de Sherbrooke en collaboration avec l’Université de Lyon. Ce projet venait justement de donner lieu à un colloque à Lyon, le 15 novembre, sur l’Intensification des liens université et société civile. Des contacts doivent être pris avec les porteurs des projets à Sherbrooke et à Lyon pour explorer l’intérêt de remobiliser les résultats et les ressources produits dans le projet FoRCE pour des formations des acteurs des boutiques des sciences ou des analyses de leurs travaux collaboratifs avec des membres de la société civile.

Les travaux d’analyses croisées des corpus québécois et français qui ont eu lieu durant ce séjour ont largement fait progresser l’articulation des différents concepts mobilisés au sein du modèle d’analyse de collaboration produit par le projet FoRCE. Ce modèle et ces analyses seront présentés en décembre prochain, au séminaire Recherche orientée par la conception : vers la constitution d’un réseau international à Chateau d’Oex en Suisse.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.