EN SENS UNIQUE!

Questionner le sens de nos pratiques, c’est ancrer ce sens dans nos enseignements, c’est donner du sens aux élèves pour leurs apprentissages !

3ème séminaire pour le LéA lycée agricole Tulle-Naves ! Les formateurs de l’ENSFEA ont bravé les orages corréziens pour deux journées bien intenses les 3 et 4 avril dernier.

Deux temps forts lors de ce séminaire :

– réflexion sur l’évaluation  en tant que tel par un point sur les différents paradigmes de recherche avec un approfondissement sur le concept d’évaluation positive.

une analyse de pratiques : proposition des enseignants du lycée de mettre en œuvre une séance plurisdisciplinaire et préparation de l’installation en cours de leur learning lab.

Rappelons que les points d’interrogation de ce LéA portent essentiellement sur le numérique éducatif ainsi que la prévention du décrochage scolaire et par conséquent la remotivation des élèves en difficulté.

Focus sur l’analyse de pratiques…Séance pluridisciplinaire : Français, Histoire et Informatique. Il s’agissait d’une séance ambitieuse, longue, mobilisant des savoirs nombreux. Pensée pour une durée de 2 heures, celle-ci s’est déroulée sur 3h !

Décloisonner les enseignements n’est pas chose évidente pour des élèves en difficultés scolaires. Cependant, la sollicitation des notions et de pratiques transversales, peut être, non seulement, un levier de mise en confiance et de réussite mais aussi une compétence à acquérir pour la poursuite de la scolarité.

L’objectif général de cette séance est de construire une évaluation de type DNB en français et Histoire à partir d’un même texte support.

Contextualisation de la séance 

Pour dire autrement, c’est donner du sens à l’évaluation, à la façon dont elle est construite. Préparer les élèves au type de questions susceptibles de tomber. En les manipulant, l’élève fait appel au savoir (remobilisation des savoirs en pensant tout d’abord à une réponse suggérée par le texte), il formule la question (donc il comprend les attentes des types de questions) et développe une confiance en ses capacités. La réflexion menée à partir de l’élaboration des questions de l’épreuve permet de bien préparer les élèves à la situation elle-même. C’est une forme d’anticipation et lorsqu’on anticipe on est forcément mieux préparé.

A travers ces 3 disciplines, il était question de :

  • mettre les élèves en situation de réussite : « si je prépare mes interrogations, je peux réussir à l’écrit »

  • favoriser le travail coopératif et collaboratif : îlots : « ce que je ne sais pas, mon voisin le sait peut-être », «  aller chercher l’information », « construire à plusieurs »

  • Évaluer des notions dans les 3 disciplines : Épreuve écrite type DNB en français et HG EMC et compétences en Info

  • Expérimenter une situation d’apprentissage différente : déstructurer, manipuler un type d’évaluation certificative pour mieux en saisir les tenants et les aboutissants, écriture collaborative et travail coopératif avec un support numérique.

Déroulement…

Des formateurs, des observateurs, des observés et des élèves tous ensemble dans la même classe ! En quelques mots (dans un souci de longueur nous ne serons pas exhaustifs ) :

  • Des îlots de 3 à 4 élèves sont formés.
  • Deux textes sont distribués : les élèves doivent en choisir un sur lequel tout le monde travaillera.
  • Chaque groupe se voit octroyé un domaine d’interrogation du texte afin de rédiger 2 questions :

                     -lexical : synonymie, antonymie, dérivation…

                     -grammatical et conjugaison : types de phrases, temps verbaux…

                     -stylistique : figure de style…

                     – compréhension : personnage, atmosphère, contexte, narration…

                     – chronologique : construire une frise et placement de dates

                     – compréhension : contexte historique

L’enseignant régule par îlot et chaque groupe consigne ses questions et réponses sur un document collaboratif sur tablette numérique de manière à construire l’épreuve.

Une phase de restitution commune est organisée. Chaque îlot pose ses questions aux autres. Les îlots les plus pertinents se voyant bonifier de points supplémentaires pour l’épreuve à venir : celle-ci même.

Travail intense auquel les élèves ont bien répondu… une phase n’a pu être réalisée par manque de temps – proposer, par îlot, un document iconographique illustrant le texte – et l’épreuve constituée a été donnée pour devoir à la maison permettant non seulement de valoriser leur travail et mettre l’élève en situation de réussite mais également de servir de document support d’institutionnalisation des savoirs.

Bilan , le lendemain…

Il fallait une nuit de repos pour remettre tout cela à plat ! Voici quelques pistes…

Conditions matérielles

– Celles sur lesquelles on ne peut pas agir : mauvaise sonorisation de la salle qui génère un bruit parasite et entraîne fatigabilité et difficultés de concentration

– celles sur lesquelles on peut agir : l’organisation spatiale : anticiper la mise en place des îlots, un espacement important est nécessaire et une accessibilité totale des îlots( pas d’îlots contre les murs de manière à circuler tout autour de l’îlot pour l’enseignant)

Gestion du temps de l’activité 

En amont, attribuer un temps précis à chaque phase de l’activité, le rythme est important pour garder la concentration des élèves et  en anticipant bien les modes d’action didactique de l’action :

– Définir 

– Réguler

– Dévoluer

– Institutionnaliser

Consignes et tâches 

– définir les consignes de manière très précises. Quand elles sont nombreuses ne pas hésiter à « découper » les consignes et les donner une par une par écrit et par îlot.

-ne pas laisser d’implicite dans les consignes, ce qui est évident pour nous ne l’est pas forcément pour l’élève !

Les proposer par écrit permet de laisser une trace à laquelle ils se réfèrent au fur et à mesure de l’activité.

D’autres observations

Quelle place donne-t-on au numérique dans la séance ? A quel moment doit-on l’introduire ? Penser à donner des consignes précises aussi sur l’outil.

Intensité des échanges observée entre les élèves au sein des îlots : bonne remobilisation des savoirs tandis que la mise en commun dans la phase d’institutionnalisation est bien moins pertinente. Cela souligne donc l’importance de l’adéquation de l’activité au profil des élèves. Pour ces élèves en difficultés le travail en îlot a semblé beaucoup plus pertinent.

Pour aller plus loin…

Synthèse des problèmes observés et leviers identifiés :

Problèmes

Leviers

Hétérogénéité des élèves

Nombre important

Peu d’autonomie dans l’organisation temporelle et matérielle

Non maîtrise de l’outil numérique

Comprendre les enjeux du savoir

Non éveil et non curiosité

Contrainte des programmes et de l’avancée du savoir

Inquiétude par rapport à leur devenir personnel mais également à leur poursuite en 2nde.

Dévalorisation de leurs propres possibilités

Ludification des activités

Responsabiliser- laisser de l’autonomie

S’appuyer sur des élèves leaders

travail coopératif

Réticence didactique

Pédagogie de projet

Le numérique dans ses aspects « nouveauté »

Curiosité de certains élèves

Travail d’équipe des enseignants… à élargir

Pratiquer l’évaluation positive

Pas de jugement des membres de l’équipe enseignante

Varier les registres sémiotiques

Montrer notre intérêt pour ce qu’ils font

2 règles « d’or » :

– Toujours revenir sur les savoirs : manière de fixer clairement les objectifs des activités, de respecter le rôle fondamental de l’école et de lever des inquiétudes liées aux référentiel et examens.

Toujours « donner du sens à l’activité »

Donner du sens à l’activité
Compréhension des savoirs.

Réguler en réexpliquant des notions mobilisées…

Direction: « A quoi sert cette tache pour chacune des étapes de l’activité? »

Cette analyse de pratique nous a également permis de définir des critères en vue de l’évaluation positive . Nous parlerons d’indicateurs à partir des postures observées des élèves.

  :mrgreen: Gestes parasites             👿 Bruits                      🙄 Regard peu intense, perdu

 😥 Somnolence              IPE –Indicateurs Posture Élève-     🙂 Jeu à 2 ou à plus…

                                   🙂 Participation orale                   😆 Agitation 

Ces IPE permettraient d’observer l’engagement de l’élève dans la tache et pourraient être « comptabilisés » dans l’évaluation à proprement parler.

ENFIN…

DIVERSIFIER LES STRATÉGIES pédagogiques semble la conclusion la plus unanime et la plus efficace qui émane des réflexions menées depuis 2 ans au sein de notre LéA.

On pourrait alors conclure que peu importe la route empruntée (classe inversée, travail coopératif et collaboratif, numérique éducatif, ludification, projet…), la diversité des paysages nourrira un voyage vers une destination unique et commune celle de la motivation et de la réussite ! Le principe étant simplement de tous rouler dans le même sens!

 

 

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.