Instruction au Sosie en direct, par les deux correspondantes du LéA Triolet en formation sur l’établissement formateur à l’IFE

Lors de la formation IFE « ÉTABLISSEMENT FORMATEUR : DU CONCEPT À LA RÉALITÉ ÉTHIQUE, MÉTHODOLOGIQUE ET PRATIQUE. POUR QUELS EFFETS ? » Samia Aknouche et Sylvie Moussay, anciennes correspondantes IFE et LéA du LéA Triolet se sont prêtées au jeu de l’instruction au sosie :

Sylvie : « Je vais te remplacer demain à la rentrée des classes, Samia, comme enseignante pilote, responsable de l’ECAT (Espace Collectif d’Analyse du Travail), donne moi tes instructions pour que je puisse mener correctement ce travail »…

Et Samia de répondre en insistant à la fois sur l’anticipation et la collaboration avec le chef d’établissement, qu’il faut informer sur l’ECAT, et avec lequel prévoir l’intervention lors de la pré-rentrée. Elle insiste aussi sur la nécessité de communiquer beaucoup et par de nombreux canaux différents au sein de l’établissement, et durant toute l’année. Ensemble, Sylvie et Samia identifient l’importance de construire un pilotage collectif, et de repérer des enseignants leader, qui s’engagent dans cette action. Samia conseille à Sylvie de se présenter comme enseignante, car si elle est pilote, elle n’a pas de rapport hiérarchique avec eux, et qu’elle a surtout accepté d’animer cet espace d’échange, de le faire vivre.

Pour Samia, le chef d’établissement doit être informé des dates et des sujets des réunions, et à la communication des conclusions des travaux de l’ECAT, qui pour elle fait complètement partie du plan de formation de l’établissement. Cela permet par exemple de repérer des éléments particuliers à travailler dans l’établissement. C’est important de construire avec le chef d’établissement la façon de donner de la visibilité aux travaux du collectif au sein de l’établissement, et aussi en lien avec des formations de bassin ou académique. Une réunion avec le chef d’établissement peut aussi impliquer quelques enseignants par souci de transparence et pour montrer l’engagement de l’équipe, mais sans alourdir trop le travail de ces enseignants.

La préparation des travaux de l’ECAT se réalise en amont, en relation avec les enseignants impliqués, pour le choix des vidéos qui seront travaillées par exemple. La séance commence par une contextualisation de l’extrait proposé, qui permet à l’enseignant qui l’amène, de soumettre également une question au collectif. On regarde l’extrait vidéo, on rappelle la charte (cadre d’échange bienveillant durant l’atelier), puis le collectif réagit. La chercheuse peut être là ou non. Il est intéressant que l’enseignante pilote puisse pointer des éléments à discuter tout en sachant s’effacer pour laisser les participants s’exprimer.

Les discussions qui suivent abordent la question de la reconnaissance des travaux de pilotage et du temps de participation des enseignants à l’ECAT (quelques forfaits horaires minimes dans ce cadre de LéA, des travaux entièrement bénévoles dans d’autres établissements), la question de l’impact du fonctionnement de l’ECAT au niveau des pratiques des enseignants participants et dans les classes. Des exemples d’évaluation des effets sont donnés par Samia. Sylvie interroge la notion de collectif, et souligne certains effets de modification des pratiques.Elle indique en particulier que la visibilité par le conseil pédagogique a permis d’identifier des besoins effectifs pour construire des formations plus adaptées.

Les modalités de collaboration avec un chercheur sont aussi discutées, ainsi que la façon de se retirer pour le chercheur après une collaboration plus intense, en gérant une sorte de « sevrage ». La mise en réseau des pilotes apparaît comme une façon de développer la professionnalisation de ces passeurs que sont les enseignants pilotes, pour lesquels il faut envisager une professionnalisation. C’est aussi ce qui est à l’étude dans le cadre du LéA Collectif Interacadémique des établissement formateurs et enseignants en réseau.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.