Des intentions de l’auteur aux usages en classe, première réflexion sur la cohérence des usages d’une ressource

Un article paru dans la revue Education & Didactique : http://journals.openedition.org/educationdidactique/2810

Résumé : Instrumenté par une ressource, un enseignant développe son propre projet pour la classe. En tant que concepteurs de ressources, nous avons souhaité présenter dans cet article, un cadre pour l’analyse de la convergence entre les projets des auteurs de ressources et ceux des enseignants utilisant ces ressources. Nous utiliserons les cadres de la genèse documentaire et de la structuration des milieux d’une situation didactique pour concevoir un indicateur de cette convergence qui nous permettra de définir le concept de cohérence de l’usage d’une ressource ; une ingénierie didactique a été construite sur une méthode d’étude des écarts entre les intentions des auteurs de la ressource et les réalisations de l’enseignant. Nous rendons ensuite compte de la mise à l’épreuve de cette méthode dans le cadre d’une expérimentation qui questionne tous les niveaux de la situation didactique considérée. L’analyse fait apparaître des éléments qui montrent l’utilisabilité de ce concept de cohérence et son usage possible dans des champs plus vastes.

La ressource prise en exemple dans l’article est le cédérom EXPRIME qui présente des situations didactiques de recherche de problèmes.

Gilles Aldon, Mathias Front et Marie-Line Gardes, « Des intentions de l’auteur aux usages en classe, première réflexion sur la cohérence des usages d’une ressource », Éducation et didactique, vol. 11-n°3 | 2017, 9-30.


Gilles Aldon

http://eductice.ens-lyon.fr/EducTice/equipe/membres/permanents/gilles-aldon

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18/05/2018

    […] → Des intentions de l’auteur aux usages en classe, première réflexion sur la cohérence des usages… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *