Rencontre de suivi du LéA « Réseau Écoles maternelles Champigneulles », projet DIFE (DIalogue Famille Ecole)

Mercredi 29 novembre, a eu lieu la première rencontre de suivi du LéA Réseau Écoles maternelles Champigneulles qui a réuni Nadine Demogeot, correspondante IFÉ, et Catherine Loisy, référente du comité de pilotage de ce LéA.

Ce LéA rassemble cinq écoles maternelles dont deux sont en zone sensible, deux laboratoires de recherche, l’équipe d’accueil INTERPSY (psychologie), et l’UMR ATILF (sciences du langage). Le dialogue entre les familles et l’école est au cœur du questionnement car les relations parents-enseignants se complexifient et sont très souvent marquées par une confusion des places respectives. Ce LéA débute cette année, mais des actions ont été mises en place depuis deux ans à l’appui d’entretiens semi-directifs menés auprès des parents. Ces rencontres régulières ont permis aux parents de prendre davantage en compte la dimension particulière que représente l’école maternelle pour leur enfant quant à la socialisation, au développement du langage et à l’investissement dans les apprentissages. Cette recherche-action s’appuie sur une approche originale  en croisant plusieurs champs théoriques notamment celui de l’attachement pour penser l’enseignant comme un tuteur du développement et de l’éducation.

Les premiers travaux ont permis d’élaborer conjointement, entre enseignants et chercheurs, un guide d’entretien harmonisé et de le mettre à l’épreuve lors de rencontres parents-enseignants. Aujourd’hui, toutes les familles participent à ces rencontres et les résultats obtenus notamment dans les deux écoles situées en zone sensible, mettent en évidence les effets très positifs de ces temps de paroles. L’équipe travaille actuellement sur deux aspects : d’une part, la formalisation plus systématique de la démarche de recherche avec la possibilité d’accueillir des enseignants de classes élémentaires ; d’autre part, l’analyse des données obtenues afin de valoriser la recherche-action menée dans des publications scientifiques et dans des revues pédagogiques.

Devenir un LéA, pour ces acteurs engagés de longue date dans des travaux conjoints entre enseignants et chercheurs, est une occasion de faire reconnaitre ces travaux. Les enseignants bénéficient d’heures pour conduire leurs actions, mais l’appartenance au réseau des LéA donne une visibilité au projet qui favorise la valorisation institutionnelle. Du côté de l’ESPE, les enseignants-chercheurs impliqués voient également leur investissement dans cette recherche reconnu.


Catherine LOISY

Maître de conférences en psychologie

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18/05/2018

    […] → Rencontre de suivi du LéA « Réseau Écoles maternelles Champigneulles », projet DIFE (DIalogue F… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *