Notre comité de pilotage de juillet

Voici le bilan de nos échanges :

Retour sur la 7ème Rencontre des LéA les 30 et 31 mai 2017 à Lyon

Sébastien Goudeau et Cécile Ziégler se sont rendus à l’IFé, à Lyon, pour participer à la 7e Rencontre des LéA qui a pour objectif de faire le bilan annuel et de partager les actions menées dans les différents lieux et faciliter la mise en relation des acteurs. Ils ont pu faire le constat de l’avancée des travaux réalisés par le LéA Collège Gérard Philipe de Niort, ce qui est rare au terme d’une première année. Ils sont rentrés satisfaits de la méthodologie rigoureuse et scientifique mise en place pour les actions de recherche et de la richesse des pistes pédagogiques explorées par les enseignants sur le terrain.

Ils ont également, lors d’une communication scientifique, présenté l’expérience portant sur l’impact de la comparaison sociale sur les performances scolaires : présentation de la question de recherche, de la vidéo d’appui, des résultats de recherche et de l’impact sur les pratiques pédagogiques.

Cette action de recherche menée notamment dans notre établissement par Sébastien Goudeau et Jean-Claude Croizet a récemment donné lieu à un tournage vidéo dans notre collège. Ce film, réalisé et monté par CANOPE, a pour objectif d’être utilisé comme un outil à destination d’enseignants en formation initiale et continue, et de les sensibiliser à l’impact du contexte scolaire sur les performances des élèves.

Un compte-rendu détaillé de ces journées est disponible sur le blog de notre LéA : https://reseaulea.hypotheses.org/category/les-differents-lea/college-gerard-philipe-de-niort

 

Bilan de la première année de LéA

La vidéo montrant l’influence des dynamiques de comparaison, dite de façon réductrice « vidéo de la main levée », cherche à mettre en image l’expérience menée par M. Goudeau & M. Croizet. Le montage est en phase de finalisation.

Les scripts à destination des témoignages d’élèves-comédiens sont en attente de validation. Le test de ces témoignages et le tournage de ces courtes vidéos pourraient se faire à la rentrée 2017.

Pour rappel, le but de cette action de recherche est de mettre au point une intervention visant à « dé-essentialiser » la performance en rendant visible les différences de préparation académiques en lien avec le contexte socio-culturel familial. L’objectif de l’intervention est d’amener les élèves d’origine populaire à ne plus interpréter leur difficulté relative comme le signe d’une infériorité intellectuelle tout en leur donnant des stratégies pour réussir. Cette étude est développée par Sébastien Goudeau en collaboration avec Jean-Claude Croizet et le professeur Nicole Stephens (Kellogg School of Management, Northwestern University, Chicago).

Notre LéA a poursuivi l’expérimentation initiée en 2015-2016 au collège via un questionnaire soumis aux élèves cherchant à mesurer l’impact de la suppression des notes sur la motivation des élèves (buts d’accomplissement), les représentations qu’ils se font de la réussite et de l’échec, la tendance à la comparaison sociale… Tous les élèves de 3ème ont répondu aux questions, grâce à l’aide précieuse de M. Beer, Mmes Evrard et La Mâche, et les CSP et autorisations parentales ont été remises à M. Goudeau. D’autres établissements, évaluant avec ou sans notes, ont également participé à cette action de recherche : les collèges Puygrelier à Saint-Michel, Jean Monnet à Saint-Agnant, Jardin des Plantes à Poitiers, Jean Hay à Marennes, Albert Camus à La Rochelle, René Caillé à Mauzé-sur-le-Mignon.

Les réponses aux questionnaires seront mises en regard des CSP familiales et des résultats au DNB. L’action de recherche se poursuivra l’année prochaine.

 

Le collège a également participé au projet CROSSCUT.

L’IFé avait sollicité le collège Gérard Philipe pour participer à un projet européen Erasmus+ portant sur l’interdisciplinarité (« Cross-curriculum teaching » ou CROSSCUT).

  1. Olivier REY et Mme Catherine REVERDY, ainsi qu’un technicien sont venus observer, filmer et se sont entretenus avec les équipes les lundi 13 et mardi 14 février 2017. Tous étaient très satisfaits de cette rencontre et de ces échanges.

La journée d’études sur la restitution de l’enquête aux niveaux national et européen se tiendra le mercredi 22 novembre 2017. Mmes Dutois, Lemaire et Fontaine, qui ont activement participé à ce projet, s’y rendront pour représenter notre établissement.

 

Perspectives pour 2017-2018

Le LéA envisage un suivi de cohorte des élèves de 3ème qui ont passé le questionnaire de fin d’année. Ce suivi pluriannuel s’appuierait sur les résultats au DNB, sur l’orientation en fin de 2nde GT, les élèves orientés dans les autres filières étant plus difficiles à suivre. Pour cela, l’interlocuteur privilégié serait le chef d’établissement du collège d’origine. Il faudrait demander aux élèves en fin d’année de 3ème une adresse mail familiale pour rester en contact et proposer de repasser le questionnaire un an après le départ du collège, dans le collège d’origine.

Par ailleurs, le collège Gérard Philipe manifeste la volonté d’approfondir la réflexion autour des usages pédagogiques en lien avec ces activités de recherche : poursuivre, voire d’accentuer la mutualisation des pratiques pédagogiques sous l’œil des chercheurs.

Il s’agira, pour les correspondantes LéA, d’observer les pratiques innovantes émergeant naturellement et spontanément dans l’établissement autour de la problématique qui nous occupe : comment organiser les apprentissages et leur contexte pour aider les élèves à se centrer sur les buts de maîtrise plutôt que sur les buts de performance ? Puis, elles proposeront aux collègues de prendre connaissance du point de vue de la recherche sur ce type de pratiques. La synthèse de cet échange sera ensuite partagée avec les chercheurs qui apporteront à nouveau leur éclairage.

Nous envisageons la possibilité d’une formalisation de ces échanges pour constituer une banque de ressources ou une publication qui mette en regard recherches et pratiques pédagogiques issues et associées.

Mme Betermin encourage une formalisation visuelle plutôt que textuelle pour rendre bien plus accessible à tous types de spectateurs la liaison pratique/recherche.

Ainsi, les professeurs sont invités à filmer eux-mêmes, par exemple avec l’aide de tablettes, au sein du cours, au quotidien, les situations de classe qui leur semblent intéressantes, innovantes, exploitables pour la réflexion pédagogique. Le LéA pourrait à nouveau demander l’aide de CANOPE pour un montage éventuel.

Il faudra prévoir une autorisation parentale à l’image pour l’année, sur le modèle de celles proposées par CANOPE et qui précise que l’utilisation des images restera sur un plan professionnel exploitées par les organismes de formation, l’ESPE, l’ESEN, les Laboratoires de Recherche, le Rectorat.

M. Goudeau est en contact avec des chercheurs de Grenoble et de Clermont-Ferrand qui travaillent sur des problématiques proches, en particulier sur les buts d’accomplissement. Un travail commun pour partage de recherches est envisagé.

A partir du mois de septembre, c’est Mme Frédérique Autin qui remplacera officiellement M. Goudeau dans le rôle de correspondant IFé pour notre LéA : en effet, M. Goudeau a désormais un poste à Paris et n’étant plus rattaché au CeRCA, il ne peut plus de fait être le correspondant pour le laboratoire. Il reste néanmoins intéressé pour poursuivre les expérimentations au collège.

Le collège a proposé aux écoles du secteur de partager le LUnE pour l’évaluation transversale des compétences au sein du cycle 3. L’objectif est de consolider une liaison écoles-collèges riche en projets et déjà resserrée depuis plusieurs années, de renforcer la continuité des apprentissages des élèves au sein du cycle, de faciliter le passage au collège, de réaliser un suivi plus précis des élèves, notamment en intervenant rapidement en AP en classe de 6e sur de la remédiation ciblée en cas de besoin, de faire en sorte que la validation des acquis de cycle 3 ne se fasse pas uniquement au regard du travail réalisé en classe de 6ème. Plusieurs écoles du secteur se sont montrées intéressées et sont prêtes à utiliser le LUnE : l’école Jean Mermoz ainsi que deux classes à l’école Saint-Exupéry de Chauray.

A cette occasion, ces écoles du secteur pourraient être invitées à entrer avec le collège dans le LéA : Mme Monod-Ansaldi, coordonnatrice du réseau des LéA et M. Chabanne, correspondant chargé du suivi de notre LéA à l’IFé, y sont très favorables et encouragent l’ouverture de notre LéA dans ce sens.

Cependant, il apparaît que cette entrée en innovation contraigne les collègues à un double travail de saisie pour les bilans, à travers le LUnE transversal et dans le LSU disciplinaire.

Afin de faciliter le travail des professeurs des écoles du secteur, une demande de dérogation soumise à l’article 34 a été déposée au mois de juin : elle concerne la dispense de saisie dans le LSU des bilans périodiques par matière pour les professeurs des écoles souhaitant adopter le LUnE. Elle a malheureusement reçu un avis réservé de la part de l’Inspection Académique, ce qui ralentit le travail innovant du LéA et freine son extension aux écoles du collège.

Le collège se réjouit du retour de M. Rousseau pour l’accompagnement des équipes innovantes au sein de l’Académie de Poitiers.

 

Le LéA et la formation initiale

L’accueil par les enseignants de l’établissement d’étudiants en Master 1 dans le cadre des SOPA (Stage d’Observation et de Pratique Accompagnée) et d’étudiants de Master 2 pour leur mémoire est renouvelé pour l’année scolaire 2017-2018. Mmes Bourjala (espagnol), Evrard (mathématiques), Lemaire (mathématiques), Ziégler (français), et MM. Ouvrard (SVT), Simonet (mathématiques), Boyer (histoire-géographie-EMC), Renaud Ludovic (histoire-géographie-EMC), se sont déclarés prêts à les accueillir dans leurs classes.

M. Goudeau et Mme Autin ont la possibilité de co-diriger des travaux de mémoire de stagiaires de l’ESPE en Master 2 avec M. Milogo sur les problématiques de recherche qui intéressent le CERCA et le collège.

Les étudiants P4 et P6 doivent produire un travail réflexif sur les pratiques de classe : ce peut être l’occasion de les amener à découvrir les innovations conduites au collège Gérard Philipe.

Les interventions de M. Goudeau auprès des stagiaires de l’ESPE vont se poursuivre.

 

Le LéA et la formation continue

Mme Betermin annonce la tenue d’un séminaire académique sur l’innovation le 25 janvier 2018. Le LéA y sera représenté. Ce sera l’occasion de se mettre en relation avec d’autres établissement qui évaluent sans note, notamment, le collège Albert Camus à La Rochelle. Mmes Fontaine, Ziégler et M. Simonet sont prêts à y participer et à accompagner des équipes innovantes, dans le cadre de la DAFOP.

Le collège Gérard Philipe reconduit sa proposition de voyages pédagogiques à destination d’établissements scolaires. Il s’agit d’une demi-journée d’accueil de 5 à 6 enseignants en réflexion sur l’évaluation, accompagnés d’un chef d’établissement, ayant pour objectifs de découvrir le fonctionnement du collège, la mise en place des projets interdisciplinaires, des taches complexes, la différenciation pédagogique et surtout la réflexion sur l’évaluation qui lui est attachée, observer le travail des élèves en classe dans les matières choisies, échanger ensuite sur les observations et sur les enjeux de la mise en place d’un tel dispositif.

Le jeudi 19 janvier 2017, l’équipe du collège Pierre Loti de Rochefort est venu passer la matinée au collège pour observer et échanger dans le cadre de sa FIL pour le travail et l’évaluation des compétences.

M. Goudeau a la possibilité d’intervenir à l’ESPE en formation continuée pour accompagner les T1 et T2 (professeurs titulaires enseignant pour la première ou la deuxième année) ; des témoignages d’acteurs du collège pourraient venir en complément pour la dimension pratique pédagogique concrète. Par ailleurs, Mme Fontaine (anglais) et MM. Boyer (histoire-géographie-EMC), Ouvrard (SVT), Simonet (mathématiques) sont disponibles pour accompagner les questionnements et la formation continue des titulaires de première ou deuxième année.

Interventions possibles également à l’ESEN, en direction des personnels de direction et des inspecteurs, comme cela a été le cas en novembre 2016, à la satisfaction de tous.


jdutois

Enseignante de lettres modernes au collège Gérard Philipe de Niort

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *