Retour sur le Séminaire de rentrée des LéA 2017

Le séminaire de rentrée des LéA 2017 a rassemblé environ 70 membres du réseau et personnes intéressées à l’IFE le mercredi 18 octobre 2017.

Jean-Luc MAYAUD, tout nouvel administrateur de l’IFE, a ouvert le séminaire pour l’ENS de Lyon, en rappelant que les LéA sont centraux dans le dispositif de l’institut français de l’éducation, qui doit s’ancrer plus encore dans les dispositifs de recherche et d’enseignement, développer ses travaux en direction de l’enseignement supérieur et gagner en lisibilité.
Brigitte DARCHY-KOECHLIN, membre du Département Recherche Développement, Innovation et Expérimentation (DRDIE) au sein du Ministère de l’Education nationale partenaire du réseau a réaffirmé le soutien de la DGESCO envers le réseau des LéA, et s’est félicitée de son rôle de matrice pour la réflexion et la conception d’autres dispositifs d’interaction entre enseignement et recherche. Elle a également insisté sur l’importance d’articuler plus encore l’action des LéA et celle des CARDIE (Cellules Académiques Recherche Développement Innovation et Expérimentation)
Francine RANDI et Emmanuelle ILLAN, représentantes du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation au sein du comité de pilotage du réseau, n’ayant pu être présentes au séminaire, ont adressé un texte lu pour clore ce temps d’ouverture, rappelant les diverses collaborations engagées entre le MAA et l’IFE, ainsi que la volonté de voir augmenter le nombre de LéA de l’enseignement agricole présents dans le réseau.

Le réseau a ensuite été présenté aux participants : état des lieux, bref bilan de l’année écoulée, éléments du calendrier annuel, mais aussi et surtout les enjeux et perspectives de travail pour l’année à venir. Caroline VINCENT, post-doctorante à l’IFE, a notamment présenté les travaux d’analyse du réseau qu’elle amorce concernant les modalités de collaboration au sein des LéA.

Durant la matinée, tous les LéA se sont présentés au moyen d’une diapositive  brièvement commentée par un(e) représentant(e) de l’équipe. Chaque LéA a ainsi pu être identifié par l’ensemble des participants, demande souvent réitérée notamment par les membres des LéA entrant dans le réseau afin de trouver d’éventuels points d’appui auprès d’équipes plus expérimentées, ou de se rapprocher de LéA partageant des problématiques communes. Ce dernier aspect recouvre d’ailleurs une volonté de l’équipe de pilotage des LéA de renforcer le travail inter-LéA. En ce sens, ces présentations ont également servi de préambule au premier atelier de l’après-midi.

La conférence, donnée par M. Jean-Louis MARTINAND (Professeur émérite de Didactique des sciences et techniques à l’UMR STEF – ENS Cachan) a apporté des éléments et nourri la réflexion sur le thème « Recherches partenariales : espaces et communautés de travail ».

Elle s’insère dans une réflexion conduite au sein du réseau sur la notion d’espaces de travail entre enseignants et chercheurs, déjà travaillée lors de deux communications au colloque « Inventions d’espaces de travail, entre chemins individuels et pistes collectives » (Lille, mai 2017), et qui fera aussi l’objet des conférences de la prochaine Rencontre nationale des LéA 2018 et du Séminaire de rentrée 2018.

Un atelier « Mise en réseau des LéA » regroupant l’ensemble des participants au séminaire s’est ensuite tenu en salle de conférences, animé par Jean-Charles CHABANNE et Aristide CRIQUET. L’ensemble des mots-clefs renseignés sur les diapositives de présentation de chaque LéA pour décrire leur problématique avaient été recueillis et affichés sur différents panneaux selon les regroupements thématiques que les deux animateurs avaient opérés.

Les équipes de chaque LéA ont tout d’abord été invitées à consulter ces panneaux pour effectuer  les modifications nécessaires (ajout/modification/déplacement des affichettes), puis à engager la discussion avec les membres des LéA présentant des problématiques communes. Un temps d’échange animé et fructueux en a découlé. Il a donné lieu à des traces écrites rédigées par les divers groupes d’échanges qui se sont formés. Les données recueillies vont ainsi permettre à l’équipe de pilotage de réaliser une représentation du réseau (cartographie, graphe, …).  Elles donnent des pistes de réflexion pour promouvoir plus régulièrement les collaborations inter-LéA dans la durée, en prolongement de la dynamique amorcée avec les ateliers inter-LéA qui précèdent désormais la journée plénière des rencontres nationales des LéA.

Le second temps d’ateliers de l’après-midi a consisté en une proposition au choix entre deux ateliers : « Organiser, éditer, valoriser les ressources produites, ou suscitées, par le réseau des LéA » et « La communication des LéA ».

 

L’atelier : « Organiser, éditer, valoriser les ressources produites, ou suscitées, par le réseau des LéA », animé par Réjane MONOD-ANSALDI et Luc TROUCHE, a permis aux participants de concevoir des projets éditoriaux prenant en compte des travaux de plusieurs LéA, ou à l’échelle de l’ensemble du réseau. Dans un premier temps, quatre groupes ont travaillé à identifier les productions essentielles pour un ou deux Léa et à les caractériser selon plusieurs dimensions représentées par des axes dans un schéma. Les différents axes identifiés permettent de réfléchir aux ressources des LéA et sur les LéA,  en termes de production et de valorisation. Après une mise en commun, 4 projets éditoriaux ont été esquissés concernant une collection LéA dans les archies ouvertes HAL, un numéro spécial LéA dans les cahiers pédagogiques, et dans la revue Education et didactique, et un travail d’analyse sur la genèse d’un LéA. Ces projets vont être partagés et poursuivis au sein du réseau.

 

L’atelier « La communication des LéA », animé par Frédérique CORDIER, Benjamin ABRIAL et Aristide CRIQUET, a quant à lui visé dans un premier temps à présenter aux membres des LéA (notamment des nouveaux LéA) les enjeux, opportunités et destinataires potentiels de cette communication ainsi que les outils construits au sein du réseau. Il a dans un second temps proposé un travail sur deux axes possibles : – échanger sur les besoins, outils, stratégies de communication, en profitant de l’expérience acquise par certains LéA ; – se former au besoin à l’usage des deux principaux outils numériques de communication du réseau.

 

 

 

 

 

Là encore, les échanges se sont révélés très fructueux et de nouvelles pistes et outils pour accompagner les communication des LéA ont été proposés, issus de l’expérience respective des participants, dont la coordination du réseau va s’emparer pour enrichir le « Kit de communication » élaboré pour les LéA.

La journée s’est enfin achevée par un temps de conclusion-témoignages animé par Marie-Claire THOMAS.
Il s’est agi de demander à des participants entrant dans le réseau de témoigner de leur vécu de cette journée en choisissant de présenter, trois ou quatre choses  découvertes avec surprise pendant cette première expérience, des gros mots » (ou concepts) que j’ai repérés ou appris, des idées fortes et nouvelles glanées pour son action future, des questions avec lesquelles il/elle est arrivé(e)ou avec lesquelles il/elle repart, des envies, des éléments à travailler et approfondir ou des suggestions pour notre prochaine rencontre.

L’équipe de pilotage du réseau des LéA souhaite désormais à toutes les équipes une belle année de travail, d’échanges, de productions et vous donne rendez-vous pour la prochaine grande manifestation du réseau, la Rencontre des LéA 2018, qui se tiendra à l’IFE les 22 et 23 mai 2018.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cyrille Larat dit :

    Bonjour,

    L’intérêt des séminaires de rentrée est notamment de se confronter aux travaux des autres groupes. La confrontation avec d’autres optiques, d’autres choix de recherche, d’autres publics conduit à une décentration toujours positive. Ainsi, suite à des échanges avec les LéA Rennes Saint Jacques et Paul-Emile Victor (Lyon), le fonctionnement du réseau de PLP Lettres-histoire et géographie du LéA Debeyre s’est enrichi en associant davantage réseau de professeurs et établissements.

    Cyrille LARAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *