Une journée de travail au LéA Fontreyne

Ce mardi 3 octobre, l’ensemble des partenaires du LéA Fontreyne se sont retrouvés dans le collège pour une journée de discussion, de travail et d’observation. Dès la première heure de la matinée, Thomas Garcia a proposé à ses élèves de quatrième de construire dans le collège virtuel une maquette du site de Gizeh. Les élèves avaient commencé la préparation de ce travail à la maison en récoltant des images, des plans, des photos aériennes du site. Un étage du collège virtuel était prêt pour la fabrication de la maquette. Oui, mais quelques calculs, mesures et réflexions mathématiques préalables devaient encore être proposés et réalisés par les élèves : repérage des coordonnées du terrain, calcul des longueurs du « champ » virtuel, rapport de proportionnalité avec les mesures réelles du site, etc. Les allers retours entre les expériences dans le collège virtuel avec le travail papier-crayon ainsi que les interactions avec le professeur ont conduit à la fin de l’heure à la première réalisation d’un schéma de la maquette. Affaire à suivre !

                    

Après un temps de discussion avec le principal du collège et la directrice du SEGPA, les chercheurs de l’IFÉ, du LEST et du laboratoire Parole et Langage ont présenté à tous les partenaires du LéA, IEN, professeurs du collège, professeurs des écoles, administration des premières réflexions sur l’immersion dans un monde virtuel et ses conséquences en terme de didactique et en terme de sociologie des usages : qu’est ce que les élèves apprennent, comment peuvent-ils transposer les connaissances rencontrées dans le collège virtuel au monde réel ? Quelles nouvelles compétences pour les enseignants et les élèves ? etc.

L’après midi a été consacré à deux séances de travail avec les équipes enseignantes ; les différents projets de travail ont ainsi pu être discutés et les apports techniques de Pierre-Yves Perez, de la société Immersiv’Collab,  ont permis d’étudier la faisabilité des projets et les difficultés techniques à surmonter. Ainsi, le projet en sixième de l’élaboration avec les élèves d’un jeu ayant pour thème les 7 merveilles du monde antique a bien avancé tant du point de vue de l’organisation que des contenus en mathématiques, français, art plastique, histoire et géographie et anglais : l’étage d’accueil de ce projet sera construit sur une représentation du monde méditerranéen avec une première présentation en anglais des 7 merveilles disposées à leur place sur la carte. Les travaux, notamment avec les collègues de langue, se sont prolongés jusqu’en fin d’après midi.


Gilles Aldon

http://eductice.ens-lyon.fr/EducTice/equipe/membres/permanents/gilles-aldon

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *