Projet Coopera FoRCE – Séminaire à Sherbrooke – Septembre 2017 – Jour 3

Déjà le troisième et avant-dernier jour de ce séminaire du projet Coopera FoRCE à l’Université de Sherbrooke.

Deux temps-clefs ont ponctué cette journée.

Le premier, intervenu en fin de matinée après la finalisation de la préparation de l’atelier de l’après-midi, a été la rencontre de M. Abdelkrim HASNI (Vice-doyen à la recherche et aux études supérieures en recherche), et M. Enrique CORREA MOLINA (Vice-doyen au développement international et Secrétaire de faculté).
Réjane MONOD-ANSALDI a rappelé la genèse et l’historique du projet suite à la venue en 2014 d’une délégation IFE à Sherbrooke.  Isabelle et Réjane ont ainsi présenté les visées et les premiers résultats : articulation des cadres théoriques, analyses croisées, outils de formation, publications communes. Isabelle NIZET  a précisé les implications et intérêts pour la faculté d’éducation de Sherbrooke, qui est très impliquée dans des projets partenariaux avec les milieux scolaires.
Messieurs HASNI et CORREA MOLINA se sont montrés très intéressés et disposés à apporter leur soutien à la poursuite du projet qui constitue un des partenariats effectifs entre l’IFE et la Faculté d’Education et pourra être pris en compte pour le prochain renouvellement de la convention cadre de collaboration entre l’Université de Shebrooke et l’ENS de Lyon. Des possibilités  de nouveaux financements ont été évoquées, ainsi que les modalités envisageables pour l’organisation d’une formation à Sherbrooke, éventuellement sous forme d’une université d’été en 2018. Le projet va être présenté à Julie DESJARDIN, Vice-doyenne à la formation.

L’après-midi a donc été consacré à un atelier avec des membres de la faculté d’éducation. Il s’est agit de présenter le projet et ses premiers résultats aux participants, d’expérimenter avec eux des outils de formation en construction à travers l’analyse d’un verbatim de réunion collaborative dans un LéA, et d’explorer la pertinence de ce cadre d’analyse pour leurs contextes et expériences de collaboration.
Trois chercheurs à la Faculté d’éducation ont participé à cet atelier et contribué à enrichir la réflexion de l’équipe du Coopera FoRCE : Fatima BOUSADRA (Professeure adjointe), Otilia (POPESCU) HOLGADO (Professeure adjointe) et Florian MEYER (Professeur agrégé).

 

 

 

 

Après une rapide présentation du projet Coopera FoRCE, de la place et du rôle de l’atelier dans la dynamique du projet, les participants ont tout d’abord été invités à travailler sur l’analyse d’un corpus qui leur a été fourni en mobilisant les concepts de broker et d’objet-frontière. Un temps de restitution, d’échanges et de compléments d’analyse a suivi, avant que chacun tente de re-mobiliser ces concepts à partir d’une expérience personnelle mettant en jeu une collaboration entre différentes communautés.

L’intérêt manifesté par les participants quant aux apports qu’ils ont reçus lors de cet atelier, et la richesse de leurs retours réflexifs ont été très vivifiants pour l’équipe. Ils montrent que l’organisation d’une formation plus ample peut être envisagée à Sherbrooke, permettent d’envisager d’enrichir le projet par l’analyse des travaux d’un ou deux groupes de recherche collaborative à Sherbrooke et donnent des éléments complémentaires pour la conception des formations prévues en 2018. L’équipe du projet FoRCE remercie chaleureusement les collègues de Sherbrooke qui ont participé !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.