11 nouveaux LéA-IFÉ rejoignent le réseau pour la période 2024-2027 !!!

La commission de sélection s’est réunie le 26 mars 2024. Les experts internes et externes au Réseau des LéA-IFÉ ont étudié 31 réponses à l’appel à projet. La commission a sélectionné 11 projets.

Il y aura donc 35 LéA-IFÉ dans le réseau à la rentrée 2024 !

Cette année, le réseau des LéA-IFÉ intègre de nouveau une diversité de projets.

Plusieurs LéA viennent renforcer la thématique des langues (vivantes, anciennes et plurilinguisme). Le travail sur les apprentissages fondamentaux se poursuit avec l’ajout de nouvelles recherches collaboratives portant sur les mathématiques et la maîtrise de la langue. Des projets poursuivent des réflexions déjà engagées dans le réseau des LéA-IFÉ sur des thématiques ancrées dans des questions sociétales, comme par exemple l’éducation aux changements climatiques ou le développement des compétences psychosociales. Plusieurs nouveaux LéA étudient le développement professionnel des acteurs impliqués dans un projet de LéA-IFÉ.

À la rentrée 2024, le réseau des LéA-IFÉ accueillera :

  • une nouvelle académie, Amiens ;
  • des structures scolaires variées, de la maternelle à l’enseignement supérieur ;
  • six nouvelles unités de recherche.

Partons à la découverte de ces nouveaux LéA !

LéA Actions Cadres Créteil

Action de recherche : Encourager un nouvelles stratégie d’engagement et de mobilisation des cadres intermédiaires de l’Éducation nationale

Lieux d’éducation associés : Deux lycées et un territoire académique

Unités de recherche porteuse : LEST, CIRNEF

Académie de Créteil

Le groupe de travail de ce nouveau LéA est constitué de chercheurs et de cadres de l’éducation nationale (proviseurs de lycée, inspecteurs pédagogiques régionaux et conseillère académique recherche développement innovation expérimentation). Dans un contexte d’évolution des pratiques d’inspection et de direction, il s’agit d’interroger les gestes professionnels des cadres dans l’objectif d’outiller pour soutenir le changement sur l’évolution de leur métier d’accompagnateur des enseignants.

Cette recherche collaborative repose sur trois axes :  

  • la co-production de savoirs par les différents acteurs engagés sur la posture de management et le leadership, la capacité à mener une enquête pour des savoirs objectivés,
  • la transformation des gestes, postures professionnels et de l’organisation du travail aux niveaux  établissements et académie, 
  • l’élaboration d’un prototype de contenus au service des chefs d’établissements et inspecteurs.

***

LéA ECRiture à FLeury et ORléans-Est

Action de recherche : Collaboration interdegré et besoins en écriture

Lieux d’éducation associés : sept écoles de deux circonscriptions et un collège

Unité de recherche porteuse : EMA

Académie d’Orléans-Tours

Les prescrits de cycle 3 incitent les enseignants à exercer leurs élèves à mettre en œuvre une démarche de rédaction (MENJS, 2020). Cette recommandation suscite des interrogations, tant l’écriture apparaît comme un objet complexe à enseigner et à évaluer. Pour tenter de répondre à ce besoin, un collectif s’est créé autour d’une problématique commune : Comment faire produire les élèves et que faire de ces écrits, y compris pour les enseignants non spécialistes de l’enseignement du français ? 

Les membres de ce nouveau LéA s’intéressent au développement des compétences rédactionnelles des élèves de cycle 3, plus particulièrement à ceux présentant des difficultés scolaires, comme les élèves de SEGPA.

Avec une méthodologie de type ingénierie didactique et issue des sciences humaines et sociales, ce projet de recherche collaborative a plusieurs visées : 

  • influer sur les processus d’enseignement-apprentissage de l’écriture des élèves avant l’entrée au cycle 4 en fonction des progrès identifiés 
  • participer à la professionnalisation des acteurs par un enseignement explicite de l’écriture 
  • produire des savoirs et des ressources sur les tâches rédactionnelles. 

***

LéA Enseigner les Langues anciennes

Action de recherche : Enseigner les langues anciennes dans le Secondaire et le Supérieur

Lieux d’éducation associés : neuf collèges, huit lycées, l’ENS de Lyon et l’Université Grenoble Alpes

Unités de recherche porteuses : HISOMA, LITT&ARTS

Académies de Grenoble et de Lyon

Le projet proposé par ce LéA a pour objectif de développer une nouvelle approche de l’enseignement des langues anciennes fondée sur une pédagogie active, du collège à l’enseignement supérieur. Il repose sur une création collaborative de ressources pédagogiques avec des objectifs de diffusion et de formation.  

En appui sur la recherche en didactique des langues anciennes, ainsi que sur l’expertise et les pratiques des enseignants, le collectif travaillera selon un processus itératif comprenant co-construction de supports pédagogiques favorisant l’oral et la production de textes, expérimentations en classe, analyses réflexives des mises en œuvre et ajustements des séquences. 

***

LéA Responsabiliser par la coopération et la force du langage

Action de recherche : Responsabiliser les élèves par la coopération et par les actes de langage

Lieux d’éducation associés : un collège, quatre lycées et l’INSPÉ de Bretagne

Unité de recherche porteuse : CREAD

Académies de Nancy-Metz et de Rennes

Les élèves ont des difficultés à concevoir la possibilité, la nécessité et l’intérêt de s’impliquer durablement et de manière responsable dans les apprentissages en E.P.S.. Partant de ce constat et en appui sur des enjeux scientifique et social, l’équipe de ce nouveau LéA, constituée d’enseignants, de formateurs et de chercheurs, propose d’étudier la question de recherche suivante : Comment identifier et mettre en œuvre les conditions d’une responsabilisation durable des élèves dans leurs apprentissages par la coopération en E.P.S. ?

Sous la forme d’une ingénierie coopérative, le groupe de recherche collaborative vise la construction et l’adoption d’attitudes propices à l’exercice de vertus intellectuelles (confiance, persévérance, curiosité, honnêteté, rigueur, prudence) (Pouivet, 2020) dans l’acte d’apprendre en coopérant avec le professeur et avec les autres élèves. Ces dispositifs, élaborés conjointement, seront diffusés en formation initiale et continue des professeurs d’E.P.S..

***

LéA Ecoutons Berthelot

Action de recherche : Création radiophonique et paysages linguistiques sonores : recherche-action participative au sein d’une communauté éducative au collège

Lieu d’éducation associé : un collège

Unité de recherche porteuse : CREN

Académie de Nantes 

Le lieu d’éducation associé à ce nouveau projet, le collège Berthelot du Mans, a la particularité d’héberger une radio scolaire associative “cartable FM”, depuis 1998. L’équipe enseignante pluridisciplinaire constate y accueillir de plus en plus d’élèves aux répertoires plurilingues, sans nécessairement avoir le temps ni la formation leur permettant de s’appuyer sur ces compétences. 

Un collectif s’est alors créé autour des questions suivantes :  

  • Que permet l’étude des paysages linguistiques visuels et sonores au sein d’un collège et de ses alentours ? 
  • Que suscitent au sein des classes ces échanges autour des pratiques langagières formelles et informelles ? 
  • Comment cette prise en compte des plurilinguismes peut contribuer au développement de la réussite scolaire ?

Les acteurs de ce projet font l’hypothèse que la médiation par le son permet de donner à entendre l’hétérogénéité des pratiques langagières au sein d’un lieu public. Ils associent une classe de 5ème et un groupe d’UPE2A à la co-création des connaissances.

***

LéA Mathématiques à la transition école-collège

Action de recherche : Enseigner les mathématiques à la transition école-collège

Lieux d’éducation associés : un collège et deux circonscriptions 

Unité de recherche porteuse : ACTé 

Académie de Clermont-Ferrand

Le groupe de travail de ce nouveau LéA est constitué de professeurs de collèges, professeurs des écoles, chercheurs et formatrices INSPÉ. Il s’organise dans le cadre d’une liaison écoles-collège, d’établissements de zone rurale, et souhaite interroger les possibilités d’un continuum de l’enseignement de la géométrie lors de cette transition inter-établissement.

L’objet mathématique étudié est la nature de la rupture entre la géométrie instrumentée de l’école et la géométrie déductive du collège avec comme objectifs de co-construire une formulation de problèmes, puis d’élaborer des ressources communes.

L’étude de dynamiques de recherches collaboratives constitue de plus un objet de recherche à part entière pour ce nouveau LéA. 

***

LéA Schématisation et narration du changement climatique

Action de recherche : Schématisation et narration du changement climatique

Lieux d’éducation associés : un collège et deux écoles 

Unité de recherche porteuse :  S2HEP

Académies de Grenoble et Lyon

Ce nouveau projet LéA questionne les compétences narratives des élèves de primaire et secondaire dans des activités de schématisation du changement climatique :

  •  Quelles compétences narratives les élèves mobilisent-ils lorsqu’ils représentent schématiquement « le changement climatique », et quand ils procèdent à une lecture interprétative de schémas ?
  • Dans quelles mesures et à quelles conditions de possibilité le recours à ces compétences narratives est-il efficient ?
  • Quelles didactiques des narrations scientifiques peuvent être mises en place pour permettre aux élèves de faire face aux difficultés et obstacles posés par l’activité de représentation schématique du changement climatique ? 

Ces questions de recherche sont appuyés par des travaux en didactique des sciences et des situations réelles de classe (médiation scientifique avec des partenaires associatifs, séance interdisciplinaire). Avec ces expertises, le collectif souhaite montrer que le recours au narratif dans la production ou l’interprétation de schéma(s) portant sur le changement climatique permet une meilleure compréhension des formes de causalités systémiques.

***

LéA Pratiques langagières en DNL

Action de recherche : Enseignement d’une Discipline Non Linguistique

Lieux d’éducation associés : deux collèges et deux lycées 

Unité de recherche porteuse :  CREA

Académie de Versailles

Les complémentarités et les synergies entre DNL (Discipline Non Linguistique) et LVE (Langue Vivante Étrangère) sont au centre de ce nouveau projet LéA. Les acteurs de cette recherche collaborative interrogeront la répartition des contenus enseignés et des pratiques langagières qui viennent médier ces contenus. Ils axent leur travail sur l’enseignement de la géographie en DNL et en cours d’anglais.

Après avoir réalisé un état des lieux des collaborations et des approches pédagogiques adoptées au sein des équipes enseignantes, les membres de ce LéA souhaitent identifier les leviers d’optimisation de la coopération entre les disciplines à partir de la conception et de la mise en œuvre des séquences didactiques. 

Les membres du LéA pensent articuler leur démarche autour de deux axes : 

  • la constitution d’un corpus de documents pour la DNL en géographie : quelles sont les caractéristiques de la langue de spécialité pour la DNL ? quelle démarche mettre en place pour concevoir et mettre en œuvre les cours DNL en anglais de spécialité en collaboration avec la LVE ? 
  • l’exploration de l’activité enseignante : comment les enseignants interagissent-ils et adaptent-ils leur discours en classe pour médier des concepts en anglais ? comment cette médiation conceptuelle s’articule-t-elle avec les enseignements en LVE ?

***

LéA Collège, lycée et enseignants de l’alternatif

Action de recherche : Collège, lycée et enseignants de l’alternatif : Les Structures de Retour à l’École (microstructures) au cœur d’une impulsion professionnelle

Lieux d’éducation associés : un micro-collège , un micro-lycée

Unité de recherche porteuse :  CURAPP-ESS

Académie d’Amiens 

Créées dans les années 2000, les micro-structures, appelées aussi Structures de Retour à l’École (SRE), se sont imposées comme un dispositif pionnier en matière de lutte contre le décrochage scolaire. Elles permettent à des jeunes d’être rescolarisés selon des modalités adaptées et d’accéder à une qualification. Ce dispositif s’est fondé sur un maillage fin du territoire sur lequel il s’est implanté puis développé. 

Le groupe de travail de ce nouveau LéA, constitué d’enseignants, de coordinateur de micro-collège et micro-lycée et d’une chercheure en sociologie de l’éducation, propose de mettre en place et d’analyser une enquête sociologique qui permettra d’identifier les acteurs des SRE, leurs pratiques et leurs gestes professionnels. 

Trois axes de recherche feront l’objet de cette enquête :

  • établir un portrait sociologique du groupe professionnel, de leurs trajectoires au sein de l’institution, de leurs valeurs et de leurs attentes, 
  • décrypter les actions de ces enseignants, 
  • transposer et diffuser ce dispositif.

***

LéA CoFormation en plurilinguisme

Action de recherche : Rechercher ensemble sur le Plurilinguisme articulé à l’Immersion et faire ressource entre pairs

Lieux d’éducation associés : trois écoles d’une circonscription 

Unités de recherche porteuses : ATILF, LILPA

Académie de Nancy-Metz

Ce nouveau projet est la continuité du LéA École Jean Jaurès et collège Guynemer Nancy-Grand Est (PRIMERA)/ Il est porté par un collectif, constitué de membres des universités de Lorraine et Strasbourg ainsi que d’enseignants d’anglais en immersion. La collaboration a permis l’évolution d’un enseignement bilingue cloisonné en pratiques plurilingues inclusives par la coformation entre enseignants et chercheurs. Le LéA École Jean Jaurès et collège Guynemer Nancy-Grand Est (PRIMERA) a documenté les pratiques, pour un meilleur développement des compétences dans les fondamentaux et les compétences psychosociales. 

Le nouveau projet se concentre sur la création de contenus d’enseignement et de formation par les pairs pour/avec deux autres écoles à Nancy, pour/avec le groupe de travail “LéA langues”, pour/avec des collègues à l’international (projet ECML). 

Le bilan du premier LéA amène à considérer l’importance des changements de rôles des divers acteurs pour soutenir le codéveloppement professionnel. Deux nouvelles dimensions sont intégrées au projet : la prise en compte de la voix des parents dans la production de ressources et la diffusion internationale des ressources produites. Les choix de la coformation consolident la solidarité entre écoles, le lien entre terrain et recherche et renforcent le développement d’une éducation plurilingue éthique.

***

LéA Détermination d’efficacité d’un dispositif d’enseignement

Action de recherche : Détermination d’efficacité d’un dispositif d’enseignement. Transmission et diffusion de ce dispositif

Lieux d’éducation associés : Réseau d’écoles primaires de l’Académie de Aix-Marseille (3 écoles) et de l’académie de Rennes (8 écoles) 

Unités de recherche porteuses : CREAD, LINE, LIRFE, ELLIADD

Académie d’Aix-Marseille et de Rennes

Le groupe de recherche collaborative du LéA Réseau écoles Armorique Méditerranée, constitué depuis 2021, travaille sur la conception d’une séquence d’enseignement-apprentissage pour la création et la résolution de problèmes mathématiques. L’équipe du LéA l’a mise en œuvre et en teste l’efficacité à grande échelle. Grâce à l’étude de ces différentes mises en œuvre, ils élaborent une méthode articulant des analyses statistiques et des analyses documentées de la pratique.

Ce travail les a amené à une réorientation de leur problématique, désormais centrée sur la documentation des éléments cruciaux de la séquence par des systèmes hypermédias, grâce à la production d’exemples exemplaires de la pratique. Seront alors étudiées plusieurs questions de recherche en suivant une méthodologie en ingénierie coopérative.

Des questions qui continueront à être travaillées et approfondies : 

  • Comment déterminer les raisons de l’efficacité d’une séquence d’enseignement-apprentissage ?
  • Comment partager ces raisons d’efficacité avec des professeurs extérieurs à l’équipe de recherche, au moyen d’un accompagnement spécifique, fondé notamment sur des systèmes hypermédias ?

Et de nouvelles questions de recherche :

  • Comment construire un collectif de recherche étendu, dans lequel les professeurs avec lesquels on partage un dispositif deviennent eux-mêmes co-constructeurs de ce dispositif ?
  • Comment construire un dispositif de diffusion plus large de cette recherche, de son épistémologie, de ses dispositifs, et du sens pratique qui la rend possible, sur la base d’un système hypermédia d’exemples exemplaires de la mise en œuvre de cette séquence ?

Suivez les annonces de l’équipe de coordination des LéA-IFÉ


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
équipe des léa (24 juin 2024). 11 nouveaux LéA-IFÉ rejoignent le réseau pour la période 2024-2027 !!! LE BLOG DU RÉSEAU DES LéA-IFÉ. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11qgr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search