LéA ‘CAPture’ – épisode 15 – “École inclusive: élaborer & mettre en œuvre un module de formation de 2 heures en anglais en CAP” – Carte 1 – lancer le module !

Les membres du LéA Réseau ‘CAPture’ en lycées professionnels, de l’académie Aix-Marseille, partagent l’itinéraire de leur recherche participative dans une expérimentation académique collaborative en anglais, en CAP, dans la voie professionnelle.
Suivez leur carnet de bord !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est capture_logo_master_2023-300x130.png.



« Il appartient aux professeurs de concevoir et de mettre en œuvre les projets qui, en éveillant la curiosité des élèves, emportent leur adhésion, développent leur créativité et suscitent leur envie de s’exprimer en langue étrangère »

Programme Langues Vivantes 2019, voie professionnelle


École inclusive : élaborer & mettre en œuvre un module de formation de 2 heures en anglais en CAP en fonction de profils linguistiques et d’apprentissage identifiés, un exemple de démarche didactique et pédagogique

Carte 1 – Lancer un module avec un déclencheur de parole

—————————————————————————
Après avoir proposé le dispositif  “P@rcours”, une proposition
(voir l’article de blog “LéA ‘CAPture’ – épisode 14 – Découvrez ‘P@rCours’ ! une nouvelle ressource de la ‘trousse à outils’ CAPture …“) présentant un exemple de méthodologie d’organisation, de mise en œuvre & d’auto-évaluation d’une séance d’apprentissages en langues, une nouvelle étape est franchie avec cette nouvelle ressource formalisée dans le cadre de notre LéA CAPture.

Elle est proposée par Isabelle Lagnié, enseignante au Lycée Professionnel Beau de Rochas, Digne et a été élaborée avec Frédéric Michel, correspondant LéA.

————————————————————————— 

« L’élève chemine » (Vademecum accompagnement à l’orientation, transformation de la voie professionnelle) … oui mais comment ?

Lorsqu’il est question d’enseignement par module de 2 heures en anglais en classe de CAP, voie professionnelle, c’est bien ici que deux ambitions majeures du projet CAPure, que sont ‘générer l’accrochage scolaire’ et ‘favoriser une plus grande employabilité’, rejoignent une nouvelle fois celles de la Transformation de la Voie Professionnelle:

  • inscrire notamment l’élève dans un parcours, autrement,
  • afin de faire en sorte qu’il « chemine », « le plus proche possible de [ses] talents » (vademecum Consolidation et accompagnement personnalisé).

Les enseignants expérimentateurs se lancent dans CAPture, positionnent les élèves (l’objet d’un prochain billet) mais les questions reste entière :

  • Comment créer un module de formation de 2 heures, au plus proche des besoins des élèves, un module inclusif ?
  • Comment le mettre en œuvre ?

Ambition ? réalisme ? réalité du terrain ? faisabilité ? utilité ? transférabilité … ? 

Nous constatons par ailleurs que peu de ressources dont l’ambition est de parler “méthodologie”, du “comment faire ? ” lorsqu’il s’agit d’élaboration et de mise en œuvre de contenus pédagogiques, sont à disposition. 

Le fruit de notre collaboration aura au moins pour particularité d’aborder cette thématique de manière très concrète, avec la tentative de production et de mise à disposition d’un outil à la clé. 


Entrons dans le vif du sujet, ‘les mains dans le moteur’ … dans l’élaboration didactique ainsi que la mise en œuvre pédagogique de contenus : tentative de proposition d’une démarche méthodique et méthodologique

L’objectif est clair ici, la difficulté en demeure réelle : poursuivre, en allant plus loin dans l’accompagnement des enseignants dans la construction et la mise en œuvre d’un module, ici son lancement, toujours ‘pas à pas’ en prenant en compte plus spécifiquement les profils linguistiques et d’apprentissage identifiés des élèves. 

Cette proposition, élaborée à deux mains, illustre un des 4 pôles de professionnalisation de notre LéA: le pôle « Mixité et hétérogénéité des publics, élaboration de modules … », « pratiques pédagogiques », (voir l’article de blog “Carnet de bord du réseau LéA ‘CAPture’ – épisode 3 – “Les mains dans le moteur”: la vie de notre LéA !“).

Elle a ainsi pu être structurée après une série de rencontres (présentiel/distanciel), d’échanges ; un travail collaboratif important de questionnements pour une formalisation à distance et une finalisation en présentiel.

Le souci constant et ambitieux a été de vouloir clarifier la démarche afin de la rendre la plus transférable possible aux pratiques d’autres enseignants, qu’ils soient au final expérimentateurs ou non.

Nous enrichissons ainsi notre trousse à outils en franchissant donc, réellement, une nouvelle étape !  


La poursuite d’une dynamique de partage … la génèse de la démarche

La mise en place ainsi que le traitement de cette problématique personnalisée dans le cadre du LéA a pour origine une première forte demande de l’enseignante de trouver dans cette nouvelle modalité d’enseignement modulaire une opportunité possible de faire évoluer sa pratique en termes de construction et de mise en œuvre de contenus en anglais en CAP.

Lorsque nous entendons les premières réactions lors de la présentation de cette ressource par madame Lagnié devant les professeurs expérimentateurs lors de notre dernier regroupement et en écrivant ces quelques mots, nous sommes conscients que toute démarche répond souvent à des besoins personnels. Celle-ci s’appuie toutefois sur l’expérimentation de plusieurs stratégies éprouvées dans l’élaboration ainsi que la mise en œuvre de contenus pédagogiques au sein de modules de formation et selon des profils différents d’élèves et d’apprentissages.

La proposition aura ainsi pour avantage de mettre à disposition une démarche concrète, pas à pas, à titre d’exemple, ce partage permettant de dégager un autre indicateur de la plus-value obtenue en nous impliquant dans le LéA.


La ressource sera, à terme, c’est le projet, composée de trois ‘cartes’ spécifiques:

Carte 1 – Lancer un module de 2 heures en anglais en CAP avec un déclencheur de parole
– Carte 2 – Préparer la tâche de production, s’entraîner
– Carte 3 – Réaliser la tâche de production


Selon l’expression, ‘Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage …’, nous vous proposons ici un ouvrage à plusieurs options …

L’objectif de ces cartes est de décomposer la conception d’un module et d’en envisager la mise en œuvre dans des ‘temps du cours’ précis, en appui du dispositif « Parcours » élaboré et mis en œuvre également dans l’expérimentation, et autour de phases ritualisées incitant à prendre au mieux en compte les différents profils linguistiques et d’apprentissage identifiés.

L’ambition ‘accrochage’ de notre projet est inscrite jusque dans la préparation ainsi que la conduite des enseignements, à partir d’une déclinaison simple : ‘Étapes envisagées, ‘objectifs pédagogiques’, ‘traces élève’.

La démarche présentée intègre également la nécessité CAPture de développer les compétences transversales, notamment psycho-sociales ou socioprofessionnelles; autant également de points d’ancrage possibles dans le cadre d’une autre forme de parcours de l’élève, davantage, c’est le but, balisé.

Il s’agit, avec cette ressource, de favoriser cette fois-ci un engagement positif dans les apprentissages, une performance langagière possible ainsi que la valorisation immédiate de l’implication pour tous. L’ensemble favorise, de façon vertueuse, l’engagement, l’implication et peut également générer une meilleure employabilité, autre axe majeur du projet.


 « J’ai plastifié les documents, je m’en sers pour l’élaboration de chaque module » me dit Isabelle.
Consolider une démarche d’expérimentation … pérenniser une pratique d’accrochage …

Sur deux heures prévues de modules, d’autres stratégies mobilisées dans cette ressource sont autant d’invariants ritualisés fruits des grands chantiers de la discipline dans notre académie et inspirés des objectifs du programme, comme :

  • la présentation de la démarche sous la forme de ‘carte’, pas à pas de la dynamique didactique et pédagogique mise en place.
  • la nécessité d’avoir positionné les élèves en début de cycle de formation lors d’une évaluation diagnostique afin d’en déterminer les différents profils linguistiques et d’apprentissage.
  • une démarche proche des stratégies mobilisées dans le cadre de l’enseignement dit ‘explicite’ et présenter clairement aux élèves.
  • la production sur un sujet comme sur tout type de sujets.
  • la présentation et l’explicitation de critères d’élaboration extraits de la production attendue à l’issue du module de formation et à un niveau clairement identifié.
  • un déclencheur systématique de parole lié à un contenu culturel identifiable.
  • la possibilité de proposer différentes options de production avec un menu/une recette pour y parvenir.
  • la construction d’une production à partir d’un brouillon support et un apprentissage basé sur l’étude de plusieurs objets (le polycop et ses exercices structuraux étant réservés pour des phases de mémorisation par exemple).
  • le recours à des trames/squelettes de production et à des dispositifs d’accompagnement ponctuels (aides visuels, sonores, variantes …) pour produire.
  • la proposition d’un document d’aide à l’évaluation/valorisation de la production élève.

Nous avions évoqué lors d’un article précédent combien le simple geste de plastifier les outils favorisait une inscription pérenne dans la démarche et les pratiques adoptées, c’est ici le cas pour l’enseignante qui l’a clairement affirmé.

L’expérimentation passe ainsi au stade d’évolution/de changement des pratiques au quotidien et vient enrichir le pôle de professionnalisation sur lequel l’enseignante s’est positionnée de manière personnalisée.

Cette thématique, comme bon nombre de pôles de professionnalisation développés dans le cadre du LéA CAPture, constitue, à n’en pas douter, un levier supplémentaire et surtout majeur d’évolution pour l’ensemble des membres du groupe expérimentateur mais également pour les enseignants de langue de la voie professionnelle.  

Et vous ? qu’en pensez-vous ?


Retrouvez tous les articles de blog du LéA-IFÉ Réseau CAPture en lycées professionnels



Citer ce billet
fmichel (2024, 17 mai). LéA ‘CAPture’ – épisode 15 – “École inclusive: élaborer & mettre en œuvre un module de formation de 2 heures en anglais en CAP” – Carte 1 – lancer le module ! LE BLOG DU RÉSEAU DES LéA-IFÉ. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11omf

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search