Rencontre d’experts du CIDREE sur les recherches collaboratives articulée à la 7ème rencontre des LéA : jour 2

La première rencontre d’experts CIDREE ENCoR (European networks involved in collaborative research) s’est poursuivie aujourd’hui par une présentation par Jean-Charles Chabanne du séminaire international de l’IFE, qui prend depuis cette année le nom « d’atelier scientifique des LéA » et se focalise sur les recherche collaborative et le transfert des résultats des recherches.

C. Perotin, A. Rodriguez, JC Chabanne, L. D’Aubeterre Alvarado, M. Bodo, B. Gruson, R. Monod-Ansaldi, A. Afif, & S. Abdoul-Reda Abourjeili

 

 

 

Suzanne Abdul-Reda Abourjeili a ensuite partagé avec le groupe son expérience concernant quatre recherches action menées au Liban, centrées sur les modalités d’intervention d’une ONG, la remédiation pédagogique, le co-enseignement dans des contextes plurilingues, et le climat scolaire en partenariat avec plusieurs écoles. Un projet de développement de plusieurs LéA libanais, des « LéAL » actuellement à l’étude, a suscité un vif intérêt auprès des participants.

Présentée par Adriana Rodriguez et Luis D’Aubeterre Alvarado, l’ambitieuse mission de rénovation du système éducatif de l’Equateur portée par l’Université nationale d’éducation dans un objectif de transformation de la société équatorienne, est apparue aux participants comme un contexte exceptionnel d’expérimentation de nouvelles pratiques collaboratives, à propos desquelles de futurs échanges pourraient être très enrichissants.

L’après-midi, un atelier partagé avec la 7ème rencontre nationale des LéA a permis aux participants de rencontrer des acteurs des LéA Lycées Argentré-Macé, Collège Ampère et Réseau d’écoles en Bretagne. Les échanges leur ont permis de se faire une idée plus réelle et « incarnée » de ce que sont les LéA (résumé de l’atelier).

Deux temps de synthèse ont été consacrés à mieux déterminer les acteurs impliqués dans les travaux collaboratifs des différents projets présentés par chaque pays, et à identifier des pistes de collaboration, telles que la mise en lien de certains projets avec certains LéA, ou le lancement d’un partenariat pour l’adaptation du dispositif LéA à d’autres contextes nationaux, et le développement de relations entre ces différents réseaux.
Catherine Pérotin, directrice adjointe de l’IFE et membre du pilotage du CIDREE a participé à ces temps de synthèse et confirmé l’intérêt de poursuivre le travail initié lors de cette rencontre, en l’élargissant à d’autres pays partenaires au sein du CIDREE.

Voir le billet sur le premier jour de cette rencontre.

Voir le compte rendu de la rencontre sur le site du CIDREE.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.