Appel à publication d’articles pour la revue Partages – Recherches collaboratives en didactique du français

La revue Partages – Recherches collaboratives en didactique du français lance un appel à contribution pour son 3ème numéro qui portera sur “S’engager dans des pratiques de lecture et d’écriture créatives dans et hors la classe”. Coordination  : Nathalie Bertrand et Ana Dias-Chiaruttini. Proposition (résumé court) à envoyer pour le 30 avril 2024.

Ce troisième numéro de la revue Partages aborde la question de la lecture et de l’écriture dans les espaces scolaires, universitaires, de formation et au-delà en soulevant la question de l’engagement de l’enseignant dans ces pratiques et celle de l’engagement des élèves dans ces activités littéraciques et créatives. Il s’agit d’une part d’interroger la créativité des enseignants au sens d’Isabelle Capron Puozzo, à savoir leur « capacité à générer une production nouvelle originale et adaptée aux contraintes de la réalité » (2016, p. 65) qui suppose « le désir de générer de nouvelles solutions, de nouvelles idées ou de nouveaux comportements jusqu’alors inconnus » (ibid.). Et d’autre part, d’analyser les situations didactiques et/ou les dispositifs qui engagent les apprenants ou qui leur permettent de s’engager dans des activités littéraciques créatives. À l’instar de Nicole Biagioli-Bilous et de Dominique Bucheton (1999), nous pouvons considérer que ce n’est pas tant le texte et le scripteur qui sont créatifs, mais ce sont davantage les situations qui le sont, c’est-à-dire qu’elles sont « agies et/ou vécues comme telles » (p. 7) par les sujets didactiques. Une approche partagée par Dias-Chiaruttini (2020) qui envisage la créativité comme un processus engageant les sujets dans une situation structurée par un ensemble de contraintes avec lesquelles ils composent pour libérer tout le potentiel de réalisation de l’activité (de lecture et d’écriture) qui peut alors être reconnue (pour son originalité) par d’autres sujets : les pairs, les membres de jurys de festivals ou concours d’écrivains, de lecture, des ateliers d’artistes… Les dispositifs ou les situations conçus dans cette perspective, mettant la créativité et les identités individuelles au cœur de la pratique (Wendigoudi, 2022), visent l’émancipation des sujets en les autorisant à essayer, à recommencer, à chercher ensemble et à s’affirmer dans le groupe, aussi.

Ce numéro prolonge les réflexions d’un séminaire consacré aux pratiques engageantes en littéracie, organisé à l’université de Grenoble par Françoise Boch et Catherine Frier. Ce dernier a déjà donné lieu à la coordination d’un numéro dans la revue Le Français aujourd’hui n° 212 paru en 2021 (Boch, Frier, Rinck, 2021), ainsi qu’à un colloque intitulé « L’engagement : un facteur d’apprentissage en littéracie » dans le cadre du 89e Congrès international de l’ACFAS. En articulant l’engagement et la créativité, cette dernière livraison cherche à éclairer comment les situations didactiques de lecture et d’écriture engagent les sujets (élèves et enseignants) dans des activités de lecture et d’écriture créatives. Comment l’enseignant s’engage-t-il dans le renouvellement de ses pratiques (fait-il preuve d’une créativité professionnelle) pour permettre aux élèves d’agir, d’inventer, de créer, de s’impliquer, d’innover, de s’exposer à la reconnaissance de l’autre, d’explorer les codes de la lecture et de l’écriture (Dias Chiaruttini, 2020) ? Rappelons que pour Dominique Bucheton et Yves Soulé (2009), c’est le développement des significations partagées par l’enseignant et les élèves qui est « tributaire de l’engagement réciproque des acteurs » (p. 31). Ce que montre également Cindy De Amaral en avançant l’idée d’un « engagement différencié » pour expliquer comment un même dispositif produit chez les élèves des formes d’engagements différents en fonction de la valeur qu’ils donnent au dispositif lui-même. Comment ces significations partagées ou non, autrement dit la reconstruction du sens des activités proposées, permettent d’engager les élèves ou permettent aux élèves de s’engager dans des démarches créatives en lecture et écriture ? Les situations didactiques conçues pour être engageantes interrogent les espaces que les enseignants mobilisent : la classe (qui se transforme ou pas), et hors la classe (médiathèques, Fabulathèque (Bertrand, 2023), musées, jardins, par exemple). Comment ces espaces contribuent-ils à penser et à formaliser les situations créatives ? Outre les espaces, les modalités de mise « au travail » ou « en création » des élèves, les formats de médiations peuvent également être analysés pour mieux comprendre comment l’engagement dans les activités va développer la créativité des élèves. Enfin, les outils, les supports mobilisés ou créés constituent également un élément de réflexion. En conséquence, il s’agit de comprendre quelle incidence ont ces espaces, modalités, et outils sur le rapport à l’écrit des élèves (Mercier et Dezutter, 2012) et sur la construction du sujet lecteur-scripteur (Frier, 2006 ; 2016).

Il ressort ainsi trois axes de réflexion pour appréhender les façons de s’engager avec les élèves dans des pratiques de lectures et d’écritures créatives.

Tout d’abord la situation didactique ou les dispositifs pédagogiques que l’enseignant crée ou investit avec ses élèves. Comment s’y prend-il pour engager ses élèves dans des activités où celui-ci doit développer son autonomie, sa relation à l’autre et probablement sa créativité ? Comment fait-il pour que les élèves s’engagent ? Et comment définit-il cet engagement : qu’en attend-il ? Est-ce la situation ou l’activité – voire l’expérience, elle-même qui est engageante ? Cela implique-t-il d’adopter, de développer des attitudes particulières, des relations avec les élèves qui les mettraient en confiance pour s’engager ? etc.

L’autre axe est celui des espaces d’enseignement et de formation : dans et hors la classe, est-ce la même chose ? Sortir de la classe engage-t-il autrement les élèves ? Sortir permet-il de mieux revenir dans les activités en classe ? Ce hors classe : quel est-il, à l’heure de la « classe dehors » ? Quels sont les espaces extrascolaires que les enseignants et les élèves investissent pour lire, écrire, dire ce qu’ils écrivent, et dire comment ils écrivent et ils lisent ? Comment l’articulation entre ces espaces se pense-t-elle ? Est-elle d’ailleurs pensée ou à penser ? Existe-t-il des espaces hybrides d’enseignement ou de formation ? etc.

Enfin, le dernier axe s’intéresse aux supports et aux outils mobilisés et/ou créés. Au sens didactique, la notion d’outils est plurielle, elle renvoie autant aux aides apportées aux élèves pour réussir, aux moyens techniques qui fonctionnent à l’école (Schneuwly, 2000). Ici, il s’agit des supports et/ou des outils que lisent et/ou avec lesquels les élèves lisent ou écrivent. Ils peuvent être numériques, papiers, multimodaux. Ils peuvent être apportés par l’enseignant, par les élèves, par un tiers, ils peuvent être détournés, ils peuvent articuler textes et images. Ils peuvent être facilitateurs de l’activité ou au contraire constituer l’obstacle à résoudre, à dépasser. Quelle place prennent-ils dans la situation didactique ? Quelle médiation est faite des outils ?  Comment sont pensés les supports apportés par les enseignants ? Comment contribuent-ils à leur créativité, à celle des élèves ? etc.

Rubriques 

Partage est un espace éditorial d’interface, mais aussi un lieu de recherche et de formation qui se propose d’explorer de nouveaux formats d’écriture (cf. le site de la revue Partages). Ce numéro comme le précédent consacre une place importante aux recherches collaboratives et aux expérimentations conçues avec les acteurs. Dans cette perspective, le comité éditorial propose trois formats de soumission :

  1. Descriptifs de dispositifs didactiques mis à l’épreuve de la classe (adossés ou non à des dispositifs de recherche et d’évaluation)
  2. Récits réflexifs d’expériences écrits par des acteurs/auteurs de recherches collaboratives qui problématisent leur retour d’expérience autour d’un enjeu méthodologique /épistémologique ou éthique émergent de cette expérience
  3. « Chantiers de recherche » qui mettent en lumière des projets de recherche ou d’action éducative en cours d’élaboration.

Calendrier

Les résumés de propositions de contributions devront être envoyés à l’adresse partages.revue@gmail.compour le 30 avril pour une première version de 15 lignes et le 30 septembre 2024 pour une première version de l’article soumis.

  • Date de diffusion de l’appel : 1er mars 2024 
  • Date de premier retour attendu : 30 mars 2024 (date reportée au 30 avril)
  • Date d’acceptation des propositions : 15 avril 2024 (date reportée au 30 juin)
  • Dates d’envoi des premières versions : 30 mai 2024 (date reportée au 30 septembre)
  • Retour des expertises et attribution d’un référent pour l’évaluation : 30 juin (date reportée au 30 octobre)
  • Retour des articles révisés : 30 octobre 2024 (date reportée au 30 octobre)
  • Versions définitives après les navettes : novembre 2024  (date reportée au 30 janvier 2025)
  • Publication : 1er semestre 2025 (date reportée au second semestre 2025)

Comité de lecture

Floriane Barbary, Professeure des Écoles Maitresse Formatrice, Conseillère pédagogique DSDEN 68

Marie-Pierre Dainèse Bédat, Formatrice INSPE de Toulouse

Pauline Benz, Professeure des Écoles Maitresse Formatrice, Conseillère pédagogique DSDEN 68

Annie Camenisch, MCF Sciences du langage, Lilpa Strasbourg 

Gentiane Chaix, Professeure des Écoles, Formatrice associée 68

Florence Del Tatto, Professeure des Écoles Maitresse Formatrice, Conseillère pédagogique DSDEN 68

Pascal Dupont, PR INSPE de Toulouse, Sciences de l’éducation, EFTS

Pascale Gossin, MCF SIC, INSPE Strasbourg, Lisec Grand-Est

Véronique Hespert, Formatrice INSPE de Toulouse

Marie-Paule Jacques, PR INSPE de Toulouse, Sciences du langage, CLLE

Dalila Moussi, MCF, Université de Côte d’Azur, Sciences de l’éducation, LINE

Isabelle de Peretti, PR, INSPE de Lille, Littérature française, Textes et Culture

Nathalie Salagnac, MCF Science du langage, INSPE de Bordeaux, LabE3D

Dorothée Sales-Hitier, ATER, Université de Toulouse, sciences de l’éducation, EFTS

Virginie Tellier, MCF Littérature, INSPE Versailles, Université Cergy Pontoise, EMA

Marianne Tiré, Docteure en sciences du langage, Professeure des Écoles Maitresse Formatrice, LIDILEM Grenoble

David Tournier, Inspecteur de l’Education Nationale 1er degré, DSDEN 68

Bibliographie

Biagioli-(Bilous), N. & Bucheton, D. (éds.), (1999). « Écritures créatives », Le français aujourd’hui, 127.

Bertrand, N. (2023). Chapitre 9. Développer en formation initiale de nouvelles pratiques d’enseignement du lire-écrire à l’école élémentaire française faisant intervenir les médiateurs du livre.  In Garnier, B. & Balmon, T. (dir.) Les espaces culturels de formation : quels nouveaux rapports aux savoirs ? ISTE éd. 155-167.

Bucheton, D. & Soulé, Y. (2009). Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées. Éducation et didactique, 3-3, 29-48. DOI: https://doi.org/10.4000/educationdidactique.543

Boch, F., Frier, C. & Rinck, F. (2021). Littéracie et démarches pédagogiques engageantes. Le français aujourd’hui, 212, 5-13. https://doi.org/10.3917/lfa.212.0005 

Capron Puozzo, I. (Ed.). (2016). La créativité en éducation et en formation. Perspectives théoriques et pratiques. Louvain-La-Neuve, Belgique : De Boeck.

De Amaral, C. (2021). Écrire@lp : engagements différenciés dans un dispositif expérimental d’enseignement de l’écrit au lycée professionnel. Le français aujourd’hui, 212, 27-37. https://doi.org/10.3917/lfa.212.0027

Dias-Chiaruttini, A. (2020). Musée (em)portable ou comment former à la créativité ? Revue de recherches en littératie médiatique multimodale, 12. https://doi.org/10.7202/1073683ar

Dias-Chiaruttini, A., Cohen-Azria, C., & Souplet, C. (dir) (2022). Chercher ensemble : approches didactiques. Bordeaux : Presses universitaires de Bordeaux. 

Frier, C. (2016). Sur le chemin des textes. Comment s’approprier l’écrit de l’enfance à l’âge adulte. Presses universitaires du Midi.  

Frier, C. (dir.). (2006). Passeurs de lecture. Lire ensemble à la maison et à l’école. Retz. 

Ouedraogo, W. E. (2022). L’atelier d’écriture créative comme levier d’engagement dans l’apprentissage du français écrit : le cas d’étudiant‧es en situation de migration à Grenoble. Thèse soutenue le 21 mai 2922 à Université Grenoble Alpes. NNT : 2022GRALL016. tel-04297767

Mercier, J.-P. & Dezutter, O. (2012). La notion de rapport à l’écrit. Québec Français (167), 73–74. 

Schneuwly, B. (2000). Les outils de l’enseignant – Un essai didactique. Repères, n°22, 19-38.  https://doi.org/10.3406/reper.2000.2341

Retrouvez tous les articles de blog du LéA Conscientisation des apprentissages en inter-degré (CID) !


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
achiaruttini (10 avril 2024). Appel à publication d’articles pour la revue Partages – Recherches collaboratives en didactique du français. LE BLOG DU RÉSEAU DES LéA-IFÉ. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w70u


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search