Partenariat et co-financement, pour développer nos LéA-IFÉ !

Chaque LéA, ainsi que le réseau des LéA-IFÉ, sont des structures multi-partenaires, basées sur la collaboration entre des chercheurs et des praticiens ; des acteurs-chercheurs selon la proposition faite par Liliane Pelletier, Professeure des universités (Laboratoire ECP, Université de Lyon 2) lors de la conférence donnée à l’occasion du séminaire de rentrée 2023 des LéA-IFÉ : “Une pluralité d’acteurs chercheurs pour développer collectivement des dynamiques inclusives”. Cette collaboration s’appuie également sur des partenariats institutionnels, dont nous souhaitons donner deux exemples à travers le LéA Pailleron (2020-2023) et le LéA VIVAP (2023-2026).

Ces deux LéA-IFÉ, qui portent sur des thèmes différents, sont situés sur la même zone géographique du REP de Pailleron (Paris 19ème). Le LéA Pailleron concerne le projet sciences en 6ème au collège Pailleron, il vient de se terminer en septembre 2023, mais le projet science se poursuit. Le LéA VIVAP a débuté en septembre 2023 et concerne l’usage du planétaire humain dans cinq écoles primaires du REP de Pailleron. L’accompagnement de la CARDIE de Paris depuis 2016 a permis le développement progressif de ces deux LéA sur le REP (voir fiche innovathèque). Nous avons souhaité partager avec le réseau des LéA-IFÉ les solutions de cofinancement et de partenariat scientifique initiées dans ces deux projets. 

  • Le projet sciences et le LéA Pailleron

Historique et partenariat : Dès 2016, la CARDIE a accompagné l’équipe enseignante du collège Pailleron, en particulier par l’obtention d’heures de coordination pour préparer les séances interdisciplinaires et la valorisation du projet au niveau académique. En 2019, la CARDIE a permis de mettre en relation les chercheurs du laboratoire LDAR et les enseignants du collège. Certaines interventions pédagogiques ont été effectuées en lien avec l’association F-HOU (handsonuniverse.org/france) et l’école ESPCI de Paris. Au cours du LéA, la thèse de doctorat de Mme L. Copreaux a porté sur les transformations des documents élèves et des pratiques enseignantes au sein du projet Sciences (la soutenance de cette thèse aura lieu en mars 2024). 

Prolongement au-delà du LéA-IFÉ : A la fin du LéA Pailleron, Pr Rollinde et Dr Khanfour-Armalé ont proposé d’encadrer un étudiant de master sur la préparation d’une séance du projet et l’observation de la collaboration entre élèves. Cet étudiant sera également encadré par le coordinateur du projet au sein du collège, Paul Taylor. Ainsi, le lien recherche-collège se poursuit au-delà de la durée du LéA.

Financement : De 2020 à 2023, les heures de préparation, coordination et analyse de données ont été financées par la DGESCO (via les LéA-IFÉ – ENS de Lyon et la CARDIE). Le financement du projet sciences, après cet important travail de transformation des pratiques au cours du LéA-IFÉ et de la thèse de L. Copreaux, est aujourd’hui centré sur les besoins en matériel pour les séances. Les documents à destination des élèves sont plus nombreux pour permettre un travail en autonomie par groupe de 4 (des îlots de rationalité). Ils sont écrits avec une police plus large, les textes sont plus aérés et en couleur afin de favoriser l’inclusion de tous. Pour ces différentes raisons, l’utilisation de l’imprimante collective du collège pose régulièrement des difficultés de gestion. Ainsi, une imprimante dédiée au projet sciences est nécessaire. Ces besoins matériels ont fait l’objet d’une demande de financement auprès du dispositif CNR-NEFLE. Organisé dans le cadre du Conseil National de la Refondation (CNR), un projet NEFLE (Notre école faisons la ensemble) est un projet monté à partir d’une initiative locale en faveur des élèves et soutenu par le Fonds d’innovation pédagogique. La démarche à suivre est expliquée sur le site officiel du CNR/NEFLE, et je vous conseille ce partage d’expérience très clair proposé par une école. 

L’aspect collaboratif, démontré par les liens forts entre acteurs et les soutiens institutionnels, est un élément important du dossier CNR, qui a ainsi été validé par la commission CNR de l’académie de Paris.

  • Le LéA VIVAP

Historique :  La valorisation du projet du collège Pailleron lors d’une réunion inter-degré, avec la coordinatrice réseau du REP, a permis de faire émerger le projet VIVAP, qui est centré sur l’enseignement des sciences via l’astronomie en primaire. Il ne s’agit pas d’un prolongement du projet sciences du collège Pailleron, mais plutôt de la diffusion d’un élément moteur de ce projet (l’astronomie et le planétaire humain) dans une dynamique inter-cycle tout au long de l’école primaire, de la petite section au CM2. 

Partenariat : Les réunions du LéA VIVAP se sont tenues pour le moment dans les locaux du laboratoire LDAR, et dans les locaux du Lab’Sorbonne CARDIE, dirigé par Fatima Kinani.  

Financement : Le soutien financier actuel d’un projet LéA-IFÉ est de deux ordres. La DGESCO assure le financement des heures pour les acteurs éducatifs engagés dans les projets (enseignants et autres statuts). L’IFÉ – ENS de Lyon prend en charge les frais de missions pour la participation d’un représentant du LéA VIVAP aux manifestations organisées deux fois par an à Lyon. 

Les objectifs du LéA VIVAP nécessitent l’achat de matériel pédagogique conséquent, et du matériel de prise de données (caméra, micro) pour permettre la mise en place d’un dispositif de “lesson studies”. Nous avons fait cette fois-ci une demande de co-financement au CNR/NEFLE pour prendre en charge ce matériel, qui a été accepté dès le mois de juillet 2023. L’association F-HOU gère la production de ce matériel pédagogique spécifique, le planétaire humain. 

  • Bilan

Le montage des deux dossiers a été facilité en amont par la référente académique CNR Education, Anna Coudart, et par son suivi par la coordinatrice réseau, Gwladys Marguet. Dans le cas du LéA VIVAP, pour les écoles primaires, le budget est attribué au collège associé, le suivi budgétaire est géré par Gwladys Marguet et la correspondante LéA, Marie-Christine Leblond. L’attribution d’un financement complémentaire CNR NEFLE pour ces projets témoigne à chaque fois de la qualité pédagogique et du potentiel transformatif des LéA sur leur environnement.

En conclusion, ces deux projets LéA, membre (actuel ou ancien) du Réseau des LéA-IFÉ ont pu ainsi se doter d’un financement complémentaire CNR NEFLE, au regard de ce qui caractérise le dispositif d’un Lieu d’éducation Associé :  visée transformative et innovante au sein d’un établissement, au service des élèves, qualité des expertises engagées et du développement professionnel des équipes qu’il permet.

Retrouvez tous les articles de blog du LéA-IFÉ Vivre l’astronomie en primaire (VIVAP)

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Emmanuel Rollinde (29 novembre 2023). Partenariat et co-financement, pour développer nos LéA-IFÉ ! LE BLOG DU RÉSEAU DES LéA-IFÉ. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tnev


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search