La collaboration au sein des LéA : deux contributions lors des colloques de l’ARCD et du printemps de la recherche en ESPE.

Depuis la création du réseau, les LéA se sont été construits autour de recherches en éducation fondée sur l’action conjointe entre chercheurs et acteurs du terrain (Sensevy, 2011) à partir de questions de recherche issues des équipes locales ou de l’institution. Une des hypothèses fortes du dispositif est que la réflexivité et la collaboration entre les acteurs peuvent contribuer à la fois au développement de la recherche et du lieu d’éducation.

C’est ce que Réjane Monod-Ansaldi et Brigitte Gruson ont tenté de montrer, grâce à des analyses comparatives du fonctionnement de deux LéA, le LéA Mme de Staël et le LéA Argentré-Macé, lors de deux présentations : la première dans le cadre d’un symposium organisé lors du colloque de l’ARCD, avec la collaboration d’Isabelle Nizet, de Mylène Ducrey-Monnier et de Chongyang Wang, et, la seconde, au cours du colloque intitulé « Le Printemps de la recherche en ESPE ».

Chong Isa_Chong MDM


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.