Réunion du LéA à l’école Quai Jules – Annecy

Les membres du LéA Réseau de l’école à l’université – Grenoble et Annecy se sont réunis le 11 mai à Annecy pour travailler ensemble “l’enseignement de la preuve en mathématiques”.

Enseigner la preuve en mathématiques pour former le citoyen au raisonnement, à l’autonomie et au débat scientifique – 11 MAI 2023

Les objectifs de cette réunion, avec une partie des acteurs en présence et l’autre en visio étaient les suivants :

  • Travail sur des indicateurs pour l’évaluation de la conception “chercher-prouver” des élèves.
  • Choix et mise en œuvre d’indicateurs pour analyser des productions d’élèves au cycle 1
  • Discussion autour de critères et d’indicateurs aux cycles 2 et 3
  • Réflexion sur les indicateurs d’une grille d’auto positionnement pour les élèves (problème de la grille ou le carrelage de la salle de bain)

Évaluer le chercher-prouver dans la conception des élèves

Certains indicateurs proposés par les collègues scindent chercher // prouver // communiquer.

Pour Michèle, chercher-prouver-communiquer ce n’est pas à dissocier :

  • La preuve c’est une action sociale, la phase de recherche n’est pas séparée de la preuve ;
  • Cela contribue à développer la citoyenneté et l’argumentation des élèves quelle que soit la discipline ;
  • Être capable de réfléchir et se faire sa propre idée des choses, être capable de convaincre, développer l’esprit critique ;
  • Les indicateurs vont être spécifiques aux situations mais les compétences visées sont transversales.

Qu’est-ce qu’on observe des élèves lors de la résolution du problème ?

Critère 1 : L’élève est rentré dans la résolution du problème, il a choisi des cas particuliers.

Quand l’élève fait des cas particuliers, schématise, manipule, code, illustre, c’est qu’il rentre dans le problème.

Pour Charles : “On peut proposer du matériel pour ceux qui n’entrent pas dans l’activité même aux cycles 3 et 4”.

 

Critère 2 : l’élève a choisi des cas particuliers qui dépassent le cadre des données du problème

  • L’élève par exemple réalise ou schématise des tours de deux ou trois couleurs ou des tours horizontales qui ne sont pas dans le champ de validité du problème.

==>  Il est important de voir la place de l’erreur. Valoriser aussi les expérimentations n’étant pas dans le champ de la recherche du problème.

Comment traiter ces cas lors des débats :

Le doute de certains élèves, va obliger les autres à développer leur argumentation.

Le rôle de l’enseignant est essentiel pour apprendre aux élèves à mieux communiquer : en se tournant vers les autres, afin de rendre les autres élèves attentifs.

Le doute va être levé quand tous les élèves seront convaincus par l’argumentation.

  • Noter au tableau les propositions des élèves : cela oblige les élèves à avoir une formulation claire, ça aide à avancer.

Dans le débat, l’enseignant est chef d’orchestre, et ne donne pas son avis.

Importance aussi de donner la parole au plus grand nombre possible d’élèves. Un critère par exemple : le nombre d’élèves impliqués dans le débat.

Parfois, c’est en expliquant aux autres que l’on se rend compte que l’on s’est trompé,  ou que l’on se met à douter de sa propre proposition.

Le débat fait progresser tout le monde, pas forcément au même niveau, mais c’est toujours positif.

 

En maternelle, la communication sur la preuve va être orale, voire avec de la manipulation, très difficile d’avoir une représentation écrite ou dessinée.

 


En objectif de travail, sur le modèle de ce qui a été proposé par François Lathuraz :

Pour chaque critère, on met des indicateurs pour voir où l’élève en est, une idée de progression pour les indicateurs

En revanche la difficulté pour l’enseignant est de remplir ces grilles pendant la séance.

François propose de choisir des temps de classe ou l’on a du recul pour pouvoir le faire,

Nous travaillerons lors de prochaines réunions sur la recherche d’indicateurs progressifs pour certains critères, afin de proposer un outil exploitable pour la rentrée prochaine.

Retrouvez toute l’actualité du LéA ici

Le site du LéA

 



Citer ce billet
egonsolin (2023, 12 mai). Réunion du LéA à l’école Quai Jules – Annecy. LE BLOG DU RÉSEAU DES LéA-IFÉ. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tnd5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search