Petite chronique des LéA à Sherbrooke (1)

IMG_0934Aristide Criquet et moi sommes arrivés lundi 25 janvier à Sherbrooke, pour initier une collaboration entre le réseau des LéA et la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (UdeS) à propos des projets partenariaux entre enseignants et chercheurs. Nous sommes reçus en particulier par Isabelle Nizet, avec qui nous voulons explorer comment les milieux scolaire et universitaire peuvent collaborer à la construction et à la mobilisation de savoirs professionnels dans une perspective de mutualisation au bénéfice des deux communautés.

Nous avons débuté nos travaux avec Isabelle par des présentations des analyses déjà réalisées sur les travaux menés dans les chantiers 7, projets de formation reposant sur des recherches collaboratives entre enseignants, conseillers pédagogiques et chercheurs universitaires au Québec (Nizet et Leroux, 2015), et dans les LéA (Monod-Ansaldi et al, 2015).

IMG_0917aMardi après-midi, une réunion avec Christiane Blaser (UdeS), Fatima Bousadra (UdeS), Colette Deaudelin (UdeS), Rachid Moussaoui (Comission scolaire de la Région de Sherbrooke) et Marie-Eve Desrochers (assistante de recherche),   nous a permis de présenter nos approches mobilisant notamment sur le cadre de la transposition métadidactique (Azzarello et al, 2014) pour l’analyse des dispositifs de recherche collaborative et de leurs impacts sur le développement professionnel des acteurs impliqués. Nous avons ainsi partagé ces questionnements :

  • Comment favoriser la collaboration entre praticiens et chercheurs ?
  • Quelles sont les conditions nécessaires pour que cette collaboration puisse se développer ?
  • Quelles sont les conditions d’une recherche signifiante pour tous les partenaires ?
  • Quel développement professionnel pour les acteurs ?
  • Quel(s) est(sont) le(s) statut(s) des savoirs produits ?
  • Comment partager les résultats des recherches avec d’autres praticiens ?

et exploré ensemble comment les concepts de broker (personne capable de faire des connexions entre les 2 communautés) ou d’objet frontière (Trompette & Vinck,  2009) pourraient être mobilisés pour y répondre. L’objectif à long terme de développement d’une formation pour les broker, passeurs, correspondants LéA et IFE, ou étudiants en doctorat professionnel est envisagé.

Références

Azarello et al, 2014  Meta-Didactical transposition : a theoretical model for teacher education programmes. In Clark-Wilson et al. (eds). The Mathématics teacher in the digital Era. Springer Science+Business Media. Dordrecht 2014. 347-372.

Monod-Ansaldi, R., Sanchez, E., Devallois, D. , Daubias P., Brondex, A., Doche A-S., Miranda S., Perez, P. (2015). Un exemple de recherche collaborative orientée par la conception analysée au regard de la Théorie anthropologique du didactique. Atelier Méthodologies de conception collaborative des EIAH : vers des approches pluridisciplinaires?. Colloque EIAH, Agadir 2015. (en ligne)

Nizet, I. et Leroux, J.L. (2015). La construction de savoirs conceptuels en évaluation : enjeux pour un co développement professionnel en contexte de formation continue.  Revue e-JIREF Evaluer Journal international de recherche en éducation et formation 1(2), p. 15-29. (en ligne)

Trompette, P, & Vinck, D. (2009). Retour sur la notion d’objet-frontière. Revue d’anthropologie des connaissances, 3(1), 5-27.

Photographie, Marie-Eve

Article  suivant de la chronique : Petite chronique des LéA à Sherbrooke (2) [Par Aristide CRIQUET le 27/01/2016]


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 16/11/2016

    […] appui sur un travail amorcé l’an dernier (Cf. Petite chronique des LéA à Sherbrooke) ce projet vise à explorer comment les milieux scolaire et universitaire peuvent collaborer à la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.