Retour sur la 5ème rencontre nationale des LéA

IFE-LEA - 5eR - Salle confLa 5ème Rencontre nationale des LéA s’est tenue le mercredi 13 mai 2015 dernier dans les locaux de l’IFE et a rassemblé près d’une centaine de participants dans une ambiance à la fois réflexive et chaleureuse autour de la question « Comment articuler recherche et production de ressources ? »

 

IFE-LEA - 5eR - IntroLa journée a été ouverte par Catherine PEROTIN, directrice adjointe de l’IFE qui, bien que soulignant la jeunesse du dispositif LéA, a témoigné du nombre et de la diversité des ressources déjà produites par les LéA, et a évoqué la réflexion qu’il conviendra de développer pour envisager l’avenir et l’évolution du réseau.
Brigitte DARCHY-KOECHLIN, représentante de la DGESCO membre du DRDIE (Département Recherche Développement Innovation et Expérimentation de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire), a poursuivi ce temps d’ouverture en témoignant de l’intérêt grandissant des acteurs de l’éducation pour l’activité des LéA et de la manière dont ils diffusent dans leur environnement. Elle a rappelé les attentes fortes de la DGESCO et du MENESR, réaffirmant le caractère essentiel de la production originale de ressources par les LéA pour la capitalisation de leur expérience de recherche et pour faire vivre, au-delà de l’établissement et de la période d’existence du LéA, l’expérience qui a été conduite et les résultats qui en sont issus.
Réjane MONOD-ANSALDI enfin, après avoir vivement remercié toute l’équipe organisatrice de cette grande rencontre nationale, a déroulé un rapide historique de la vie du réseau et présenté les grandes orientations définies par le Conseil Scientifique des LéA réuni la veille : se pose la question de l’invention d’une nouvelle forme de dissémination fondée sur les interactions de chaque LéA avec un réseau d’autres établissements en « constellations » (expression reprise de Luc TROUCHE).

IFE-LEA - 5eR - Conf. Luc TROUCHELa conférence de Luc TROUCHE qui a suivi, avec Katiane ROCHA et Chongyang WANG, a été un temps fort de la journée.
Face aux très nombreuses questions auxquelles renvoient celles de la conception, de la production, de la diffusion, de l’appropriabilité de ressources de qualité, son propos était de « Comprendre le travail des enseignants : un travail avec/pour des ressources ; – un travail réflexif et collectif ». Il s’est appuyé pour cela sur une analyse comparative adossée sur deux coopérations internationales conduites actuellement par l’IFE, en co-intervention avec Katiane ROCHA et Chongyang WANG, doctorantes brésilienne et chinoise dont il encadre la recherche.
Leur analyse permet d’identifier trois « invariants critiques » de la production collaborative de ressources en référence à la recherche : un développement de ressources qui demande du temps et répond aux nécessités de l’activité des enseignants (les « ressources manquantes ») ; le collectif comme ressort essentiel du travail des enseignants sur les ressources même si les rapports au collectifs divergent ; un point de vue réflexif au cœur du travail des enseignants sur les ressources (professeur créateur / professeur chercheur), même si les rapports à la recherche sont différents suivant les contextes.
Les LéA peuvent être considérés comme un cadre potentiel de la captation du processus de création collective des ressources, à l’instar de la problématique développée dans le projet RéVéA (« Ressources vivantes pour l’enseignement et l’apprentissage ») auxquels certains LéA participent, les deux dispositifs se nourrissant mutuellement.
Ainsi, pour Luc Trouche, les LéA sont à la fois un « laboratoire vivant » et un « grand instrument » de l’IFE (expression de Michel LUSSAULT, directeur de l’institut), c’est-à-dire à la fois des lieux où l’on regarde les choses, et des lieux dotés d’une responsabilité particulière, celle de construire des « ressources émancipatrices  qui portent en elles les moyens de réfléchir, de choisir, de former, d’évoluer ».

IFE-LEA - 5eR - Forum 4IFE-LEA - 5eR - Forum 3La fIFE-LEA - 5eR - Forum 6in de matinée a donné lieu à un grand forum dans le hall de l’IFE, où 10 LéA ont présenté des ressources qu’ils ont produites et provoqué de nombreuses et riches interactions entre participants sur les questions liées à leur processus de création.

L’après-midi, six ateliers ont permis aux LéA de présenter comment ils articulent la production de ressources avec les recherches qu’ils mènent.

Les productions présentées lors du forum ainsi que les résumés des communications scientifiques en atelier sont d’ores et déjà diffusées sur la page de présentation de la 5ème rencontre sur le site des LéA.
Les textes longs des communications scientifiques, pour les LéA qui souhaiteront les produire et les diffuser, seront ajoutés sur cette page à l’automne 2015.
Les comptes-rendus des communications et échanges en ateliers sont par ailleurs également publiés sur le Blog des LéA :
Atelier 1Atelier 2Atelier 3Atelier 4Atelier 5Atelier 6

La journée s’est conclue par la présentation en visioconférence depuis l’Île Maurice du rapport d’étude d’Emilie CAROSIN consacré à la « Construction de communautés de pratique au sein des LéA et rayonnement du réseau », qui apporte un nouvel éclairage sur le fonctionnement du réseau et propose des adaptations pour améliorer la dynamique de chaque LéA et de l’ensemble du réseau.

Après cette journée très dense, les participants ont manifesté leur intérêt pour ce type de rencontre et plébiscité son renouvellement, si possible sur deux jours afin de multiplier les temps d’échanges entre participants.

Rendez-vous est donc pris à l’IFE pour la 6ème Rencontre nationale des LéA, le 26 mai 2016, sans oublier au préalable, le Séminaire de rentrée qui se tiendra le 4 novembre 2015.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *