Pratiques plurilingues, les textes identitaires et la poésie. LéA PRIMERA- Nancy, Strasbourg.

Heather PHIPPS est maître de conférence en licence pour l’enseignement du français à la Faculté d’éducation de l’Université de Regina en Saskatchewan, Canada. Elle détient une maîtrise en enseignement des langues secondes et un doctorat en éducation de l’Université McGill à Montréal, Québec. Passionnée par les langues et la justice sociale, elle se spécialise dans les champs de la littératie et de la littérature de jeunesse.

Et elle fait l’honneur au LéA PRIMERA de se joindre au collectif pour une matinée de partages !

Sous forme de conférence-atelier, Heather présente aux membres de l’équipe PRIMERA quelques projets plurilingues de littérature/écriture poétique.

Certains projets reposent sur l’écriture de textes identitaires comme celui mené avec des écoles de Montréal à partir du livre de David BOUCHARD, if you’re not from the prairie.

De nombreuses ressources plurilingues sont disponibles sur le site canadien Elodil  (Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique).

Le projet national britannique «Mother Tongue, Other Tongue», concours de poésie multilingue, illustre également la diversité culturelle et linguistique dans les écoles britanniques.

 

Par ces projets d’écriture poétique identitaire, l’enfant s’engage dans le processus d’écriture car il sait qu’il va être lu. L’école s’ouvre à l’histoire personnelle de l’élève qui lui-même développe un sentiment d’appartenance à l’Ecole. L’enfant est curieux et a envie de connaître les langues des autres. Il s’ouvre à la diversité linguistique.

Par ailleurs, ces projets qui intègrent la langue maternelle des élèves, légitiment la présence des langues maternelles à l’école, sans hiérarchie ; et valorisent l’expertise de ces enfants.

Le plurilinguisme assumé laisse opérer des transferts entre les langues et développe des capacités métalinguistiques chez les élèves.

Toutes ces compétences plurilingues valorisent l’apprentissage de la langue commune de scolarisation, ici la langue française.

Durant ce petit moment, les yeux des membres du LéA PRIMERA ont brillé grâce à la richesse bibliographique des livres de littérature jeunesse plurilingues proposés et à la fertilité des projets d’écriture présentés.

On espère vous raconter bientôt si les petites graines semées sont devenues, des fleurs, des arbres, une forêt, ou encore une prairie…

 

« Si tu n’es pas de la prairie, tu ne peux connaître mon âme

Lire ma pensée, ni mon coeur et sa flamme

Tu ignores nos tempêtes, notre combat contre la froidure…

Mes racines sont la prairie, et il n’y a rien de plus beau. »

If you’re not from the prairie, you can’t know my soul,

You don’t know our blizzards, you’ve not fought our cold.

You can’t know my mind, nor ever my heart,

Unless deep within you, there’s somehow a part…

David BOUCHRAD, If you’re not from the prairie

 

 

 

Retrouvez toute l’actualité du LéA Ecole Jean Jaurès et Collège Guynemer Nancy Grand-Est


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search