Rencontre nationale 2013 : intervention de Brigitte Gruson

lea1213_15mai2013_pictoLiens entre LéA et écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE)

La création des ESPE : une articulation renforcée entre recherche en éducation et contenus de formation

La création des ESPE représente une occasion d’accélérer la mise en place en France d’un programme scientifique ambitieux pour la recherche en éducation et de repenser l’articulation entre la recherche en éducation et les contenus de la formation initiale et continue des personnels des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Les futures ESPE devraient devenir des lieux essentiels de production et de diffusion de ressources pour l’enseignement et la formation et d’élaboration d’un programme de recherche, associant des lieux d’éducation que sont les écoles, les collèges et lycées, les universités et d’autres institutions (musées, centres culturels, etc.). En s’appuyant sur l’expérience acquise par les LéA qui visent à développer de nouveaux savoirs en éducation et à participer au développement professionnel des chercheurs, formateurs et enseignants, l’offre de formation dans les ESPE devrait se fonder sur un triptyque qui articule très étroitement recherche, formation et pratiques professionnelles effectives.

Toutefois, pour que les LéA deviennent des interfaces essentielles entre le terrain, la formation et la recherche au niveau national, il va être nécessaire d’organiser un élargissement raisonné du dispositif LéA à trois niveaux différents. Premièrement, afin de mieux couvrir l’ensemble du territoire national, la création de LéA dans les Académies non représentées à l’heure actuelle doit être mise à l’étude. Deuxièmement, il serait souhaitable que les questions de recherche mises au travail dans les LéA intègrent progressivement des questions relatives aux évolutions de la politique éducative de l’éducation nationale. C’est à cette condition que les ESPE pourront mieux accompagner la politique éducative et articuler leur travail aux projets académiques de formation. La création des ESPE doit être l’occasion, pour les étudiants et les enseignants, de développer des connaissances actualisées concernant toutes les missions dévolues à l’exercice du métier telles que (re)définies par la loi sur la refondation de l’école. Troisièmement, si les LéA veulent jouer un rôle déterminant dans la formation, ils devront s’ouvrir plus largement aux étudiants de M1 et M2 des quatre mentions du Métiers de l’Enseignement de l’Éducation et de la Formation (MEEF). Ce faisant, les travaux menés au sein de groupes de recherche associés aux LéA pourraient offrir un cadre pour les travaux de recherche des étudiants qui auraient ainsi accès à des enquêtes en cours. Pour finir, il me semble que l’IFÉ pourrait jouer un rôle déterminant dans la mise en synergie des recherches en éducation menées au sein des ESPE en lien avec l’animation du réseau des LéA. En droite ligne avec ses missions actuelles, l’IFÉ pourrait avoir comme rôle essentiel d’animer une structure fédérative nationale qui regrouperait l’ensemble des structures locales, ce qui permettait de  faciliter la diffusion des résultats de recherche d’une académie à l’autre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.