Séminaire de rentrée 2014 – La production et la diffusion de ressources (Atelier)

LEA-Logo-SR2014 Plusieurs questions ont été travaillée dans cet atelier concernant la diffusion et la production des ressources animé par  Luc TROUCHE et Catherine LOISY.

 

 

Les questions concernaient

  • L’appropriation des ressources
  • Le temps de production des ressources
  • Le chevauchement des projets
  • La formation
  • La conception dans l’usage
  • Les éléments qui déclenchent des transformations objectives chez les enseignants
  • La prise en compte de la dynamique des LéA, qui continue et évolue après la fin de la recherche

 

Echanges ; éléments de réponse…

– Conception des ressources

Au départ, au LéA, Paul Emile Victor, il s’agit de construire des ressources pour les acteurs eux-mêmes au fil du projet dans des interactions entre enseignants et chercheurs. Un questionnement qui est venu ensuite, est celui d’aller plus loin et de partager, d’où la production de ressources partageables. Les premiers éléments sont déjà proposés aux formateurs de sciences de l’ESPE de Lyon. Cependant, le groupe n’est pas convaincu qu’il faille proposer des séquences complètes : il s’agirait plutôt de trouver un juste équilibre entre une “séquence clé en main” et un outil qui soit à la fois pertinent, tout en permettant aussi aux enseignants de s’approprier les contenus. Gérard Sensevy propose que l’ossature soit la séquence sous forme “hypertexte”.

Ce qui est intéressant,  quand on parle de ressources, c’est de préciser “comment, pour qui et dans quelle circonstance elles sont réalisées ?

Pour Birgit Pépin, la question clé est celle de la dissémination des productions : Comment ? Où ? Dans quel format ?

 

– Diffusion et appropriation

Les enseignants du LéA sont des enseignants relais. La question de la diffusion n’est pas indépendante de celle de la conception, mais les ressources, même produites par un LéA, peuvent être difficiles à s’approprier (par exemple, le retour d’utilisation des ressources n’est pas toujours favorable).

– Formation

Un participant estime que les enseignants du LéA devraient pouvoir devenir formateurs sans avoir à passer le CAFIPEMF.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.