Séminaire de rentrée 2014 – Les relations avec les institutions académiques et les partenaires locaux (Atelier)

LEA-Logo-SR2014Plusieurs questions ont été posées par les participants de cet atelier animé par  Brigitte DARCHY-KOECHLIN, concernant les relations des LéA avec les institutions académiques et les partenaires locaux.

Nicolas FAVELIER et Aristide CRIQUET en proposent une synthèse :

 

  • Quels partenariats avec l’Education nationale ?
  • Comment communiquer avec les institutions ?
  • Quel relais avec les IA-IPR disciplinaires ?
  • Comment impliquer les IEN de secteur?
  • Comment mieux connaitre le fonctionnement de l’Education nationale ?
  • Qui contacter en dehors du CARDIE pour faire connaitre le LéA ?
  • Comment travailler avec l’Education nationale pour les LéA non scolaires ?
  • Comment rédiger une convention lorsque plusieurs départements sont impliqués.
  • Comment communiquer avec un nouveau chef d’établissement ? Comment surmonter les difficultés  liés à sa propre compréhension de ce qu’est un LéA ?
  • Quelle vision du LéA : Outil de recherche ou outil de fonctionnement ?

 

Echanges, éléments de réponse…

– Mieux connaitre le fonctionnement de l’Education nationale.

Brigitte DARCHY-KOECHLIN indique que les LéA interagissent avec le DRDIE au sein de la DGESCO, mais ils peuvent aussi se tourner vers les autres bureaux de la DGESCO. Le CARDIE a un rôle à jouer.

– Comment communiquer avec les institutions ?

Brigitte DARCHY-KOECHLIN  conseille de privilégier l’entrée verticale (Recteur / Cabinet du Recteur ou IG) et de développer en parallèle une entrée latérale avec les interlocuteurs académiques directement concernés.

– Comment rédiger une convention lorsque plusieurs départements sont impliqués.

Gérard SENSEVY indique qu’une nouvelle convention doit passer avec les services académiques ; interagir avec plusieurs départements signifie faire signer chaque DSDEN.

– Comment communiquer avec un nouveau  chef d’établissement ?

Magdalena SOLABARIETTA confirme la difficulté en tant que chef d’établissement d’hériter d’un LéA préexistant. Il faut comprendre le fonctionnement d’un projet qu’on n’a pas conçu. Brigitte DARCHY-KOECHLIN insiste sur la nécessité d’un tuilage entre l’ancien et le nouveau chef d’établissement porteur du projet. Et il est essentiel d’inscrire le LéA dans le projet d’établissement pour le légitimer.

– Quelle vision du LéA : Outil de recherche ou outil de fonctionnement ?

Pour Brigitte DARCHY-KOECHLIN, c’est tout à la fois. Le Léa est une structure de recherche mais aussi un outil de développement personnel et de développement systémique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.