Nouveau LéA: Collège Jean Rostand de Quetigny – recherche TEAMS

Le Collège Jean Rostand à Quétigny est un collège ayant déja mis en place une expérimentation d’aménagement du temps scolaire sur des classes de 4ème. Cet aménagement consiste à proposer des séquences d’enseignement de 45 minutes, et non 55 minutes, et des temps de transition dans la classe de 15 minutes entre chaque cours, librement occupés par les élèves.

L’équipe pédagogique a initié la démarche d’intégration au réseau des LéA dans l’objectif d’observer en quoi la modification des espaces d’apprentissage et des rythmes de travail permet une amélioration des conditions d’apprentissage et un épanouissement plus important des élèves et des professionnels qui en ont la charge.

L’hypothèse qui sous tend la poursuite des expérimentations du collège Jean Rostand dans le cadre d’un LéA est que l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves peuvent être favorisées par le climat instauré dans la classe ou par des relations fluidifiées avec les enseignants, de par ces nouvelles modalités pédagogiques. L’idée n’est donc pas d’améliorer directement la réussite académique des élèves mais de comprendre comment le cadre de vie de l’école impacte leur qualité de vie dans l’établissement et dans la classe, « leurs relations sociales, leurs espoirs de réussite et leur investissement dans les activités scolaires » afin de les conduire à des trajectoires de réussite (Florin et al. – 2013).

Ce LéA, associe le collège Jean Rostand au projet de recherche TEAMS d’une équipe de l’IREDU (Institut de Recherche sur l’Education – Université de Bourgogne Franche Comté).

Il travaillera autour de 3 axes :

–       1er axe : mettre en relation la nouvelle organisation pédagogique et le bien être des élèves dans la classe ou l’établissement,

–       2ème axe :  analyser la relation entre le nouvel aménagement horaire et la satisfaction scolaire des élèves ,

–       3ème axe :  faire un focus particulier sur le lien entre aménagement du temps scolaire et amélioration (ou non) des relations enseignants- élèves.

Pour répondre à ces trois axes / hypothèses distincts, une méthodologie mixte est envisagée, à la fois quantitative (par le biais de questionnaires auprès des élèves des classes expérimentales et de classes témoins) et qualitative (entretiens avec les enseignants).

Le LéA prévoit d’associer des chercheurs et étudiants de deux départements de l’INSPE (MEEF et Sciences de l’éducation) et de les faire travailler ensemble.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search