Le LéA MOCA pendant le confinement

Les premiers temps et la mise en place de la continuité pédagogique.

Les échanges Whatsapps sont quasiment quotidiens. On prend des nouvelles les uns des autres, on se transfère des informations administratives, des informations sur nos élèves. On échange sur les solutions que l’on envisage de mettre en place pour la continuité pédagogique : blog et communauté sur l’ENT (environnement numérique de travail), communication sur Pronote… On se transfère et parfois on se traduit entre nous ce que l’on comprend des différentes informations que l’on entend de ça et de là… La communauté s’organise et parfois les conversations dérivent, l’humour reste présent malgré le confinement et les inquiétudes à la mise en place de la continuité pédagogique.

Avant les vacances : Plusieurs entretiens en visio-conférence entre les correspondants Ifé et LéA

Les correspondants du LéA et Ifé se sont réunis et ont fait le point sur la situation. Comment se passe la continuité pédagogique ? Quelles incidences sur le LéA ? Qu’est-il possible de continuer, qu’est-ce qui ne peut pas être poursuivi en terme de recueil de données ?

Nous avons également un échange avec notre référente à l’Ifé et nous la tenons au courant de ce qui se passe et de ce nous pensons pouvoir faire dans cette période particulière.

Au retour des vacances de printemps : continuer d’avancer !

Etape 1: Organiser la réunion de l’équipe MOCA.

Les correspondants LéA se réunissent pas Skype pour organiser la réunion de l’équipe et faire le point vie de classe (dans notre LéA, les correspondants  sont aussi professeurs principaux de la classe).

Un ordre du jour est établi. Un « qui fait quoi? » est décidé.

Les mails et les messages whatsapps partent : communication de l’horaire, des thèmes et de l’outil de visioconférence choisi pour la réunion, sélection des documents supports nécessaires pour la réunion…

Etape 2 C’est la réunion.

Hélas, l’outil de visioconférence fait des siennes. L’ordre du jour est réalisé à moitié. On parle de points administratifs et des incidences des mutations obtenu sur le LéA. Cette année encore, la moitié de l’équipe qui participe au LéA à obtenu sa mutation. Les enseignants concernés se montrent disposés à continuer d’envoyer des nouvelles sur leurs mises en place des outils vus en formation dans leurs futurs établissements. Une bonne chose de faite.

On décide d’une nouvelle réunion lundi matin pour voir les points de l’ordre du jour qui n’ont pas pu être traités.

Etape 3 : C’est la réunion, bis !

Comme la dernière fois, l’application de visioconférence fait des siennes. La connexion met du temps à se faire, certains parlent mais ne sont pas entendus, ils doivent écrire dans le tchat, certains oublient d’allumer leur micros lorsqu’ils parlent…

Le gros point de la réunion c’est nos recueils de données : où en sommes-nous ? Qui peut faire quoi ? Où sont les documents dans la dropbox  du LéA (qui est notre outil de mutualisation).

On décide de créer un dossier avec la copie de tous les documents à compléter d’ici la fin du confinement pour qu’ils soient faciles à retrouver.

Deuxième point de la réunion : La classe MOCA pendant le confinement. Les élèves ont fait remonter qu’ils avaient du mal à retrouver les devoirs : « Par Pronote ? Par l’ENT ? ». Les plateformes se multiplient et ils sont perdus. Certains élèves se plaignent de la charge de travail. Les enseignants de l’équipe s’inquiètent ; « beaucoup d’élèves ne font aucun retour » On fait le point : quel élève rend le travail à quel enseignant?

On se rend compte que si des prénoms reviennent, en fait tous les enseignants n’ont pas exactement la même liste d’élèves qui donnent des nouvelles ou rendent le travail.

Cela un côté rassurant : très peu d’élèves ne rendent rien à personne. Et en même temps, cela s’interroge. Que se passe-t-il pour les élèves qui ne font pas de retour ? Est-ce qu’ils font le travail mais ne le rendent pas ? Est-ce que leurs outils de travail sont adaptés ? Travailler sur un téléphone ce n’est pas évident, et ont-ils assez de forfait pour se connecter autant sur l’Internet mobile ?

Troisième point de la réunion : Nos solutions techniques pour l’enseignement à distance. Nous échangeons sur les avantages et les inconvénients de différents outils. Certains présentent les avantages et les freins techniques de certains outils : « l’application exercice et évaluation de l’ENT est super car tu peux faire des QCM, des textes à trous, des exercices d’association en intégrant des vidéos, photos, documents… En revanche, quand les élèves rendent les copies, c’est par date de rendu ou par ordre alphabétique, ce n’est pas possible de ranger par classe et lorsqu’on a plus de 300 élèves de niveaux différents… »

Certains transmettent les trucs qu’ils ont trouvé pour résoudre certains problèmes : « par exemple avec cet outil tu peux faire ça et ça va te permettre ça… « . D’autres encore présentent les outils découverts qu’ils pensent continuer de réutiliser après le confinement : «  J’ai découvert genial.ly et learning apps, c’est génial pour mettre en œuvre un plan de travail interactif et centraliser toutes les ressources ».

Bref, le LéA continue d’être actif dans ces conditions particulières…


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search