Une bouffée d’oxygène !

Séminaire de rentrée des LéA

13 novembre 2019

La journée fut dense ! Nous rentrons en Lorraine « nourries » d’une multitude de réflexions, et avec une formidable énergie, une envie de poursuivre le travail engagé et de la partager…

Notre LéA avait le souhait d’apporter un petit grain d’originalité dans sa brève présentation… Mission accomplie.

  • Nom : LéA TEC
  • Objet : Trace écrite de l’école au collège
  • Localisation : Lorraine
  • Objectif : Définir la trace écrite et comprendre son fonctionnement pour les enseignants et pour les élèves.
  • Réalisations : 
    • Une modélisation de la trace écrite
    • Des stages de formation continue de formats variés
    • Une journée d’étude (DSDEN, INSPE)
    • Une récompense : le prix académique de l’innovation
  • Perspective : Etendre l’étude de la trace écrite vers le numérique et l’éducation inclusive.
Traces Écrites École-Collège
en Terres de Lorraine

Nous avons assisté à la conférence : «  Le développement professionnel. Un regard sur les apports des travaux collaboratifs » présentée par Catherine Loisy, notre copilote LéA.

Elle met en évidence les apports des recherches collaboratives sur le développement professionnel. Les recherches collaboratives apportent à leurs membres une transformation personnelle, un développement de compétences, un développement de l’agir enseignant. Elles sont des moteurs pour le développement professionnel. 

Il me semble que nous le vivons et le ressentons tous au sein de notre LéA.

Lors d’un atelier de travail avec les référents, nous avons travaillé à la planification de nos tâches. Ce tableau nous a permis de mettre en évidence l’implication démesurée de quelques-un-e-s… au sein de notre LéA. Un rééquilibrage devra, peut-être, être pensé…

Un second atelier, « Penser les ressources des LéA pour la formation », mené par Laurent Courbon et le LéA PREMaTT, a mis en évidence l’importance d’accompagner nos productions de recherche, d’outils, afin que nos productions puissent devenir des ressources utilisables en formation. Nous pourrions envisager de solliciter l’IFÉ, pour réfléchir à l’évaluation de notre formation en cours.

Quelle chance !

C’est avec M. Roland Goigoux que nous avons terminé ce séminaire des LéA. 

Je reprendrais son expression : « Quelle chance ! »

En effet, en repartant, je me dis moi aussi : quelle chance de faire partie de ce réseau, quelle richesse ! 

Billet rédigé par Stéphanie MOUILLET, correspondante du LéA TEC


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.