ENILVEA

 

 

 

 

 

La naissance d’un nouveau LéA sur le rôle des ateliers technologiques dans les formations professionnelles.

L’Ecole Nationale des Industries du Lait et de la Viandes (ENILV) est un établissement d’enseignement général et technologique agricole (ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) situé à La Roche sur Foron en Haute Savoie. Spécialisé dans les domaines de l’agro-alimentaire et les métiers du vivant, il est constitué de plusieurs centres constitutifs : lycée général, technologique et professionnel ; centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA – formation continue) ; centre de formation par apprentissage (CFA) ; ateliers technologiques de transformation laitière et de produits carnés.

Proche de ce que l’on peut observer dans les établissements des domaines de l’hôtellerie et de la restauration, l’atelier est une véritable entreprise-apprenante, commercialisant les produits de ses fabrications tout en étant intégrée dans le parcours de formation des apprenants, qu’ils soient en formation initiale scolaire, par apprentissage ou en formation continue.

Au fil de l’histoire, l’établissement a fait évoluer ses ateliers pour répondre aux besoins de production, tout en affirmant systématiquement leur dimension pédagogique. En 1932, à sa naissance et dans le contexte haut savoyard de l’époque, l’objectif a d’abord été de former des fromagers locaux.  Puis, rapidement, pour répondre à une demande locale, il a été élargi au domaine des produits carnés. En 2000, la modernisation des ateliers a été associée à un recentrage des productions sur des produits locaux, traditionnels et sous signe officiel de qualité (Reblochon, Fromage d’Abondance, Jambon, Diot, Saucisson sec, …).

Aujourd’hui, l’établissement propose des formations du CAP au master en partenariat avec l’université de Lyon, dans le domaine de la transformation alimentaire, dont la transformation laitière et les métiers de la viande. Mais elle a élargi sa proposition vers les fonctions connexes à ces transformations (contrôle qualité, analyses de laboratoires, etc.) ainsi qu’au domaine plus large des biotechnologies.

Consciente de l’atout que représente les ateliers, l’établissement souhaite néanmoins en questionner l’usage, pour mieux caractériser ce qu’ils apportent dans les formations et identifier des évolutions ou innovations envisageables.

Pour conduire ce questionnement, un groupe de travail interne a été initié dès 2015,  puis s’est rapprochée de l’unité de recherche Formation et Apprentissage Professionnelle d’Agrosup Dijon en 2017. Pour instituer son travail, ce groupe a souhaité engager l’établissement dans un LéA, dont le projet a été retenu par l’IFé au printemps 2019. L’objectif de recherche du Léa porte sur une problématisation de la place et du rôle des ateliers technologiques dans les dispositifs de formation professionnelle et dans les apprentissages et les parcours des apprenants. Il se traduira par : 1/ la mise sous observation des usages pédagogiques actuels des ateliers ; 2/ la construction, la mise en en œuvre et l’examen des effets d’actions et d’outils visant des évolutions de ces usages. La première action du LéA va consister à construire et expérimenter un nouvel outil d’évaluation et/ou d’autoévaluation des apprentissages réalisés dans les ateliers. Dans ce premier temps, cette action concernera la formation de BTS Sciences et techniques de l’alimentation, par la voie scolaire et la voie de l’apprentissage. En effet, cette formation emblématique pour l’établissement, présente l’intérêt d’intégrer une part encore conséquente de temps de formation en milieu professionnel, en entreprise et une part très importante dans les ateliers de l’école.  Durant les 3 années de durée du LéA, d’autres actions sont prévues, notamment pour examiner le rôle des ateliers au regard des stages en entreprise, ou encore pour travailler sur les relations entre les ateliers et les autres situations d’enseignement des formations (cours, travaux pratiques, projets, etc.).

Ainsi, l’établissement espère donner un nouvel élan à la dimension pédagogique de ses ateliers.

photo de l’ENILV de La Roche sur Foron ( école nationale des industries du lait et des viandes), l’atelier laiterie où sont fabriqués les fromages à pâte pressée (abondance, tomme, raclette), à La Roche sur foron, le 13 novembre 2014, photo Gilles BERTRAND www.gillesbertrand.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.