DISSERTER A 23 MAINS : UNE TENTATIVE DE CO-ECRITURE

Que ce soit une dissertation, un commentaire argumenté ou une rédaction, les élèves écrivent. Cette activité d’écriture est souvent une activité individuelle évaluative. Nous avons cherché à mettre en place de la coopération autour de la dissertation. L’objectif était d’aider les élèves grâce au collectif, à construire leur réflexion et à poser leurs connaissances grâce aux apports des autres élèves.  

La dissertation est l’exercice phare de l’enseignement des sciences humaines et sociales, notamment dans le système universitaire français. C’est une épreuve qui teste à la fois la compréhension du cours et la capacité de réflexion de l’élève. C’est un exercice très codifié qui vise à la formulation d’une problématique et de sa réponse, en deux à trois parties. L’épreuve de bac de Sciences Economiques et Sociales propose deux sujets dont une dissertation. Cette dissertation comprend un sujet, généralement posé sous forme de questions et 4 documents (dont 2 minimum présentant des données statistiques). 

Cet article présente une expérimentation de modalité de dissertations à plusieurs mains (précisément 23). 

Des difficultés de la dissertation

J’ai posé la question suivante aux élèves de terminale « quelles difficultés ressens-tu lorsque tu dois rédiger une dissertation ? ». Les difficultés exprimées peuvent être catégorisées ainsi : 

  • Être en mesure de repérer et comprendre les enjeux d’un sujet : « ça dépend du sujet si je l’ai compris ou non » 
  • Mettre en cohérence plusieurs arguments pour répondre à une problématique « je m’éparpille dans mes connaissances », « trouver la problématique et surtout les parties », « le plan, la méthode »
  • Maitriser la forme (connecteurs logiques, alinéa, saut de ligne) et la rédaction de paragraphe argumentés « Je ne sais pas bien écrire » 
  • Maitriser les concepts, auteurs, théories en lien avec le sujet « le fait de ne pas connaitre mon cours » 
  • Être capable d’analyser les documents (lire et interpréter des données statistiques, comprendre les documents et les interpréter sans réaliser de paraphrases) « la méthode pour comprendre des documents »

Vous trouverez un exemple de dissertation d’élèves en SES ici. 

L’exercice de la dissertation est donc une tâche complexe. En effet, une tâche complexe mobilise des ressources internes (culture, capacités, connaissances, attitudes, vécu…) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires ou autres…).

Malgré les explications de l’enseignant, cet exercice de style pose régulièrement problèmes aux élèves. Des erreurs régulières reviennent parmi lesquelles :

  • La désorganisation de l’ensemble de la dissertation : impossible de repérer les grandes parties et les sous-parties, absence d’introduction ou de conclusion,
  • Chaque partie elle-même est désorganisée : 
    • Elle commence par exemple par une analyse de document ou un exemple, plutôt qu’une affirmation répondant à la problématique,
    • Elle est hors-sujet : l’élève récite son cours plutôt que de répondre au sujet,
    • Elle ne correspond pas à un paragraphe argumenté mais à une analyse d’un des documents du sujet,
  • Le cours n’est pas réemployé à bon escient, soit parce qu’il n’a pas été appris, soit parce qu’il n’a pas été compris. 

Face aux difficultés rencontrées dans cette tâche complexe, cet article propose une mise en pratique pédagogique pour aider les élèves à progresser dans la maitrise de la réalisation d’une dissertation. 

Exemple de séance (1h)

Sujet de la dissertation : L’analyse en termes de classes sociales permet-elle de rendre compte de la société française actuelle ?

Document 1. Extrait de Ouvriers Malgré tout, Martin Thibault – Document 2. Distribution du niveau de vie mensuel en 2017, en France (INSEE) – Document 3. La parité hommes-femmes dans la vie publique (INSEE) – Document 4. Extrait d’un reportage de Reporterre sur la grève des femmes de chambre de l’Ibis Batignolles. 

En amont de la séance, nous avions collectivement défini la problématique et le plan pendant deux heures de découverte des enjeux de la question. 

Objectifs d’apprentissage : 

  • Apprendre à rédiger une dissertation (connecteurs logiques, sauts de ligne, alinéa, paragraphes argumentés)
  • Apprendre à utiliser les documents du sujet comme des illustrations
  • Distinguer les éléments « dans » et « hors » sujet
  • Prendre conscience de l’importance de la maitrise des notions de cours et des savoir-faire statistiques pour réussir une dissertation 

Pendant la séance : 

Par groupe de 2 à 4, les élèves doivent réaliser une des parties de la dissertation (Introduction, IA, IB, IIA, IIB, IIIA, IIIC, Conclusion). Les groupes sont constitués de matière hétérogène en fonction des résultats des élèves lors du précédent raisonnement argumenté. La rédaction de chaque partie en groupe dure 45 minutes. A la fin de celle-ci, les élèves doivent coller au mur et dans l’ordre leurs tableaux pour reconstituer une dissertation entière. Une fois l’ensemble de la dissertation réalisée, les élèves peuvent circuler dans la classe pour lire l’ensemble de la dissertation. Nous la lisons également à voix haute. 

Une image contenant texte, intérieur, tableau blanc, blanc

Description générée automatiquement

Enfin, un élève est chargé de rédiger la dissertation au format Word pour que tous les élèves aient une trace dans leur cahier chez lui. Vous trouverez le rendu écrit ici

Bilan de la séance

Cette séance a présenté plusieurs avantages. 

Les groupes étant hétérogènes, les élèves les plus en difficulté apprennent des élèves les plus compétents. En parallèle, les élèves les plus compétents sur la méthode de l’argumentation affirment leurs apprentissages en les transmettant aux autres. 

Pour l’enseignant, il faut contrôler, relire et corriger 8 écrits au lieu de 23 et cela permet de montrer les attendus exacts de l’exercice sans oublier personne. De plus, l’explication n’est pas uniquement magistrale, elle est directement suivie d’une mise en œuvre par l’élève. 

Visuellement, la fin de la séance « montre » aux élèves le résultat final. « C’est trop stylé », s’exclame une élève. Dans les retours d’élèves beaucoup semblent prendre confiance dans la possibilité de réussir une dissertation. « C’est vraiment bien car ce n’est pas le prof qui a écrit le corrigé de la dissertation » « Comme nous avons écrit la dissertation, on voit que c’est possible ». Cela permet de prendre confiance quant à la capacité collective et donc individuelle de la réalisation de cette tâche complexe.

La séance a également montré des limites et des difficultés. Tout d’abord, les groupes ne vont pas au même rythme, et certains ont fini bien avant d’autres. Il faut donc prévoir « un travail d’attente ». De plus, les élèves ne travaillent pas à ce moment-là la réalisation du plan et de la problématique. Une séance du même type pourrait être envisagé pour cet aspect particulier de la dissertation. 

Les retours d’élèves 

Bilan 

Cette séance a un aspect ludique car les élèves ont en main un tableau avec des feutres « comme un prof ». Cela semble créer une motivation et une envie collective. Dans l’ensemble, les élèves semblent avoir ressenti que cette séance leur a été bénéfique. Pour l’enseignant, cela permet vraiment de prodiguer des conseils individuels, sans oubli, puisqu’il y a 8 copies et non 23. 

La séance a été suivie, 10 jours plus tard, d’un raisonnement argumenté individuel en condition d’évaluation. Les copies d’élèves ont montré une baisse significative du nombre de hors sujet, et une amélioration de l’organisation visuelle de la copie.  Pour autant, demeurent quelques copies totalement hors sujet ou ne suivant pas les consignes données.  Nous pourrions réitérer l’exercice plusieurs fois afin que les élèves puissent travailler compétence par compétence et en groupe homogène, afin de suivre la progression de chacun.

Par Céline Cael, enseignante membre du LéA du lycée Feyder sur les classes coopératives


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search