Le LéA collège Gérard Philipe de Niort présent à la 7e Rencontre des LéA les 30 et 31 mai 2017

Depuis septembre 2016, le Collège Gérard Philipe de Niort, qui travaille depuis plusieurs années avec le CERCA, laboratoire de recherches rattaché au CNRS et aux Universités de Poitiers et Tours, est entré dans le réseau des LéA, Lieux d’éducation Associés à la Recherche. Sébastien Goudeau est correspondant IFé, chargé des liens entre l’IFé (Institut Français pour l’éducation) et la Recherche, Cécile Ziégler correspondante LéA, chargée de faire le lien entre le réseau des LéA et le collège, avec l’aide de Julie Dutois, correspondante LéA chargée de la communication numérique sur le blog et le site des LéA.

Sébastien GOUDEAU et Cécile Ziégler se sont rendus à l’IFé, à Lyon, pour participer à la 7e Rencontre des LéA qui a pour objectif de faire le bilan annuel et de partager les actions menées dans les différents lieux et faciliter la mise en relation des acteurs.

Au cours de la première journée, ils ont participé à des ateliers visant d’une part à réfléchir sur la mise en œuvre de la collaboration entre enseignants et chercheurs, en France comme à l’étranger, et d’autre part à utiliser des outils spécifiques (concepts de broker et d’objet-frontière) partagés par les praticiens et les chercheurs pour les aider dans leur collaboration.

Lors de la deuxième journée, ils ont participé à des conférences présentant des dispositifs de recherche collaborative en Europe. Tout au long de la journée, ils ont découvert des projets mis en œuvre par différents LéA. Ils ont pu constater la diversité des pratiques de recherche existantes avec des interprétations très variées de ce que peut être le processus de recherche.

Ils ont également, lors d’une communication scientifique, présenté l’expérience portant sur l’impact de la comparaison sociale sur les performances scolaires : présentation de la question de recherche, de la vidéo d’appui, des résultats de recherche et de l’impact sur les pratiques pédagogiques.

Cette action de recherche menée notamment dans notre établissement par Sébastien Goudeau et Jean-Claude Croizet a récemment donné lieu à un tournage vidéo dans notre collège. Ce film, réalisé et monté par CANOPE, a pour objectif d’être utilisé comme un outil à destination d’enseignants en formation initiale et continue, et de les sensibiliser à l’impact du contexte scolaire sur les performances des élèves.

Vous pourrez consulter une présentation plus précise de cette communication scientifique dans un autre article. La vidéo de CANOPE sera prochainement disponible et consultable.

Au final, nous ramenons de ces deux journées riches et intenses :

  • des outils concrets
  • L’IFé propose des outils produits par les différents LéA. Il s’agit de ressources pour l’enseignement et la formation conçues conjointement par les praticiens et les chercheurs : jeux sérieux, MOOC, Parcours M@gistère, sites ressources, ouvrages imprimés, vidéos, séquences d’enseignement. Il y a notamment de nombreuses pistes pour l’enseignement des sciences. Toutes ces ressources sont répertoriées dans un fascicule LA FABRIQUE DES LEA, consultable en ligne à l’adresse suivante : http ://ife.ens-lyon.fr/lea/ressources-produites/catalogue-la-fabrique-des-lea.
  • des perspectives pour notre LéA Collège Gérard Philipe de Niort
  • L’IFé encourage l’accompagnement proposé par Dominique BELLEC, du laboratoire Cognition, Langage, Langues, Ergonomie de l’Université de Toulouse, pour travailler concrètement avec les enseignants du collège à la mise en place d’outils pratiques en appui sur les neurosciences visant à améliorer la mémorisation à long terme, la méthodologie des apprentissages en classe, ce qui s’inscrit parfaitement dans notre problématique de l’influence du contexte sur les apprentissages. L’IFé précise qu’il n’y a aucune difficulté à ce qu’un LéA travaille avec plusieurs laboratoires.
  • L’IFé encourage la possibilité d’ouvrir notre LéA aux écoles du secteur, sur la base du partage du LUnE, référentiel de compétences, de capacités et de connaissances unique pour l’élève en cycle 3 et cycle 4. Nous savons qu’une des difficultés de l’appropriation du LUnE par les professeurs des écoles réside en la saisie périodique supplémentaire exigée dans le LSU. La possibilité d’entrer officiellement en expérimentation, avec l’appui de l’article 34, en espérant pouvoir éviter ce travail redondant, n’appartient pas à l’IFé ou au réseaux des LéA, mais est du ressort du chef d’établissement, qui doit monter le dossier avec l’appui du CARDIE, de la DRDIE, de l’IEN de circonscription. L’IFé propose un courrier d’appui et d’encouragement.
  • Au terme de ces deux journées de rencontre avec les autres LéA, nous faisons le constat, partagé par les autres acteurs de LéA et les responsables de l’IFé, que le temps de la recherche participative est un processus long qui s’inscrit nécessairement dans un cursus pluriannuel et que rares sont les LéA qui, comme nous, peuvent dès la première année présenter une action concrète. Nous voici donc rassurés quant à l’efficacité du travail mené au sein de notre LéA.
  • un ajustement des actions de recherche au sein du collège
  • Les classes de 3e du collège ont passé, en demi-groupe, un questionnaire numérique qui s’inscrit dans une nouvelle action de recherche sur l’impact de la suppression des notes sur la motivation, la performance, le sentiment de compétence des élèves, les représentations qu’ils se font de la réussite et de l’échec, la tendance à la comparaison sociale…
  • L’action de recherche liée aux vidéos-témoignages d’élèves-comédiens ne pourra se faire cette année et est reportée à l’année scolaire prochaine. Pour rappel, le but de cette action de recherche est de mettre au point une intervention visant à « dé-essentialiser » la performance en rendant visible les différences de préparation académiques en lien avec le contexte socio-culturel familial. L’objectif de l’intervention est d’amener les élèves d’origine populaire à ne plus interpréter leur difficulté relative comme le signe d’une infériorité intellectuelle tout en leur donnant des stratégies pour réussir. Cette étude est développée par Sébastien Goudeau en collaboration avec Jean-Claude Croizet et le professeur Nicole Stephens (Kellogg School of Management, Northwestern University, Chicago).
  • des pistes de travail et de réflexion très diverses pour tous
  • Le système éducatif chinois a été présenté avec précision et certaines pratiques peuvent nous interpeller ou nous inspirer : les professeurs chinois sont tenus de faire cours la porte ouverte, afin que qui veut puisse entrer et observer le déroulement du cours ; les enseignants chinois ont dans leur emploi du temps une demi-journée libérée destinée aux réunions et travail d’équipe ; les professeurs suivent une même cohorte tout au long de leur cursus dans l’établissement, les classes n’étant pas remaniées.
  • Nous présenterons, lors de l’accueil des classes par le professeur principal à la rentrée, présenter le diaporama « Qui veut gagner des points verts ? » afin de rappeler dès le début de l’année à tous les élèves le rôle formateur de l’erreur, les processus d’apprentissages, la signification de l’évaluation formative, l’interprétation à faire des évaluations, les méthodes de travail pour l’apprentissage et l’évaluation. Nous effectuerons un retour sur ce diaporama plusieurs fois dans l’année pour ancrer le message dans l’esprit des élèves.
  • des contacts
  • Le LéA de la Circonscription Montreuil 1, qui travaille sur le geste évaluatif quotidien, partage nos questionnements sur l’évaluation, son statut, sa fréquence, sa dimension formative. Ce LéA propose notamment des outils pour accompagner le retour réflexif sur les pratiques pédagogiques. Je suis en contact avec Aline Blanchouin, chercheuse et formatrice à l’ESPE de Créteil.
  • Le LéA de Thiers qui s’interroge également sur l’évaluation et la suppression des notes s’est montré très intéressé par l’expérience sur l’impact de la comparaison sociale sur les performances scolaires et envisage de projeter la vidéo réalisée par CANOPE dès la rentrée prochaine aux enseignants de leur établissement.

jdutois

Enseignante de lettres modernes au collège Gérard Philipe de Niort

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *