Notre comité technique d’avril

Un comité technique du LéA du collège Gérard Philipe s’est tenu le 6 avril 2017. Où en sont les projets de recherche menés au collège ? Quelles sont les perspectives pour l’an prochain ? Vous saurez tout !

Les actions de recherche 2016-2017

1. La réalisation de la vidéo de « la main levée » pour mettre en image l’expérience menée par M. Goudeau & M. Croizet sur l’influence des dynamiques de comparaison dans la classe est en bonne voie. Le tournage de la reconstitution de l’expérimentation sera réalisé le 11 avril 2017.

2. Les scripts à destination des témoignages d’élèves-comédiens sont en attente de validation. Le test de ces témoignages et le tournage de ces courtes vidéos pourraient se faire en mai-juin 2017, avec des premiers rush pour fin juin. Pour rappel, le but de cette action de recherche est de mettre au point une intervention visant à « déessentialiser » la performance en rendant visible les différences de préparation académiques en lien avec le contexte socio-culturel familial. L’objectif de l’intervention est d’amener les élèves d’origine populaire à ne plus interpréter leur difficulté relative comme le signe d’une infériorité intellectuelle tout en leur donnant des stratégies pour réussir. Cette étude est développée par Sébastien Goudeau en collaboration avec Jean-Claude Croizet et le professeur Nicole Stephens (Kellogg School of Management, Northwestern University, Chicago).

3. Notre LéA envisage de poursuivre l’expérimentation initiée en 2015-2016 au collège via un questionnaire soumis aux élèves cherchant à mesurer l’impact de la suppression des notes sur la motivation des élèves (buts d’accomplissement), les représentations qu’ils se font de la réussite et de l’échec, la tendance à la comparaison sociale… Les premiers résultats de l’étude réalisée l’an passé n’ont pas été significatifs. Afin d’éviter de possibles biais liés à l’expérimentateur ou l’échantillon, l’étude prévue cette année vise à tester une version modifiée du questionnaire sur un plus grand nombre d’établissements (ayant ou non supprimé les notes). Le questionnaire serait complété de façon numérique par les élèves, en présence d’un professeur de l’établissement. Ce questionnaire serait passé selon une procédure très stricte et reconduite à l’identique, prise en charge par quelques professeurs de chaque
l’établissement, formés spécifiquement par M. Goudeau.
M. Barjolle va contacter des collèges qui seraient d’accord pour participer à cette recherche. L’objectif est de de trouver 4 collèges évaluant avec des notes et 4 collèges évaluant sans notes. Une fois ces collèges trouvés, M. Goudeau mettra en œuvre la recherche en lien avec les chefs d’établissement. Il faudrait pouvoir mettre en regard les CSP des parents et les résultats au DNB.
4. Le bilan annuel d’activité du LéA collège Gérard Philipe de Niort a été remis à l’IFé début mars 2017.

Perspectives pour 2017-2018

1. Le LéA envisage un suivi de cohorte de ces mêmes élèves. Ce suivi pluriannuel s’appuierait sur les résultats au DNB, sur l’orientation en fin de 2nde GT, les élèves orientés dans les autres filières étant plus difficiles à suivre. Pour cela, l’interlocuteur privilégié serait le chef d’établissement du collège d’origine. Il faudrait demander aux élèves une adresse mail familiale pour rester en contact et proposer de repasser le questionnaire un an après le départ du collège, dans le collège d’origine.
2. Par ailleurs, le collège Gérard Philipe manifeste la volonté d’approfondir la réflexion autour des usages pédagogiques en lien avec ces activités de recherche. Il s’agit de poursuivre, voire d’accentuer la mutualisation des pratiques pédagogiques sous l’œil des chercheurs. Dans un temps de discussion bi-mensuel, un enseignant présente une séance, une séquence ou un dispositif qu’il a mis ou voudrait mettre en place en classe et qui lui semble relever de la problématique qui nous occupe : comment organiser les apprentissages et leur contexte pour aider les élèves à se centrer sur les buts de maîtrise plutôt que sur les buts de performance ? La synthèse de cet échange est ensuite partagée avec les chercheurs qui apportent leur éclairage sur ces pratiques. Nous envisageons la possibilité d’une formalisation de ces échanges pour constituer une banque de ressources ou une publication qui mette en regard recherches et pratiques pédagogiques issues et associées.
Le LéA et la formation initiale 1. Accueil par les enseignants de l’établissement d’étudiants en Master 1 dans le cadre des SOPA (Stage d’Observation et de Pratique Accompagnée) et d’étudiants de Master 2 pour leur mémoire. Mmes Bourjala, Breuil, Evrard, Levacher, Ziégler, MM. Beer et Simonet sont se déclarés prêts à les accueillir dans leurs classes dès juillet 2016. Cet accueil n’a pas été mis en place pour l’année scolaire en cours. Peut-être pour 2017-2018…
2. Possibilité pour M. Goudeau et Mme Autin de diriger des travaux de mémoire de stagiaires de l’ESPE en Master 2 sur les problématiques de recherche qui intéressent le CERCA et le collège.
3. Interventions de M. Goudeau auprès des stagiaires de l’ESPE : à construire. M. Barjolle fait le lien avec l’ESPE.
4. Nous espérons que M. Cottron et Millogo pourront assister au Comité de Pilotage de juillet 2017 afin de créer des liens entre l’ESPE et le LéA du collège Gérard Philipe.

Le LéA et la formation continue

1. Poursuite des voyages pédagogiques à destination d’établissements scolaires. Une demi-journée d’accueil de 5 à 6 enseignants en réflexion sur l’évaluation, accompagnés d’un chef d’établissement. Objectifs: découvrir le fonctionnement du collège, la mise en place des projets interdisciplinaires, des taches complexes, de la différenciation pédagogique et surtout la réflexion sur l’évaluation qui lui est attachée, observer le travail des élèves en classe dans les matières choisies, échanger ensuite sur les observations et sur les enjeux de la mise en place d’un tel dispositif.
2. Le jeudi 19 janvier 2017, l’équipe du collège Pierre Loti de Rochefort est venu passer la matinée au collège pour observer et échanger.
3. Possibilité pour M. Goudeau d’intervenir à l’ESPE en formation continuée pour accompagner les T1 et T2 (professeurs titulaires enseignant pour la première ou la deuxième année) ; des témoignages d’acteurs du collège pourraient venir en complément pour la dimension pratique pédagogique concrète.
4. Interventions possibles également à l’ESEN, en direction des personnels de direction et des inspecteurs, comme cela a été le cas en novembre 2016, à la satisfaction de tous.

Le projet CROSSCUT 2016 – 2019

L’IFé avait sollicité le collège Gérard Philipe pour participer à un projet européen Erasmus+ portant sur l’interdisciplinarité (« Cross-curriculum teaching » ou CROSSCUT). M. Olivier REY et Mme Catherine REVERDY, ainsi qu’un technicien sont venus observer, filmer et se sont entretenus avec les équipes les lundi 13 et mardi 14 février 2017. Tous étaient très satisfaits de cette rencontre et de ces échanges.
La journée d’études sur la restitution de l’enquête aux niveaux national et européen se tiendra le fixé le mercredi 22 novembre 2017. Les enseignants du collège Gérard Philipe y sont conviés par l’IFé au nombre de 10 et 4 ont l’autorisation de s’y rendre. Nous ne savons pas définitivement à ce jour qui s’y rendra.


jdutois

Enseignante de lettres modernes au collège Gérard Philipe de Niort

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. jtix dit :

    Bonjour,

    Je vous présente un site de cours de physique chimie pour le collège.

    physique-collège.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *