Les LéA à la Conférence Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information

Le mardi 10 janvier 2017, les travaux menés dans deux LéA seront présentés dans l’atelier 14 (Renouvellement de la forme scolaire – 2) de la Conférence Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information.

Rendez-vous le 10 janvier à 13h30 à l’ENS de Lyon, amphithéâtre Mérieux du site Monod, 46 allée d’Italie !

L’atelier comporte deux temps de travail :

  1. Nouvel espace d’apprentissage à travers un collège virtuel (LéA collège de Fontreynes, académie de Lyon) ; Gilles Aldon, directeur équipe EducTice mathématiques, ENS IFÉ Lyon
  2. Développer l’autonomie des élèves : IloTice pour gérer et favoriser le travail en îlot (LéA CREADA, collège Segalen, académie de Rennes) ; Catherine Loisy, maître de conférences, ENS IFÉ Lyon, Jocelyne Ménard, docteur en sciences de l’éducation, université de Rennes (labo CREAD), Sylvie Rossa, professeur documentaliste, collège Victor Segalen à Châteaugiron et Didier Quidu, professeur de technologie, collège du Landry à Rennes, académie de Rennes

Résumés :

  • Nouvel espace d’apprentissage à travers un collège virtuel LéA (collège de Fontreynes, académie de Lyon) ; Gilles Aldon, directeur équipe EducTice mathématiques, ENS IFÉ Lyon

La réalité virtuelle et les espaces immersifs apparaissent dans le paysage éducatif accompagnés de questions cruciales relatives à leur construction, aux usages éducatifs qui peuvent en être faits, et aux relations avec l’enseignement et l’apprentissage. Les travaux menés dans le LéA « Collège de Fontreyne, circonscription de Gap Buëch » portent sur l’utilisation d’un environnement immersif 3D.

Dans le cadre des Lieux d’Éducation Associés (LéA), le projet PIM (Pédagogie IMmersive) regroupe des enseignants de ce LéA en relation avec les chercheurs de l’IFÉ (EducTice), de l’Université d’Aix-Marseille (LEST, CNRS) et le réseau Fogas (concepteur de la plateforme immersive, chargé de la mise en œuvre technique et de l’accompagnement). Ce projet consiste en l’étude d’un espace dual au collège de Fontreyne. Cet espace virtuel immersif se présente comme une version virtuelle de l’établissement. Les différents acteurs (élèves, enseignants, parents, encadrement, inspection, recherche, partenaires associatifs, institutions culturelles,…) y sont présents via des avatars immergés dans cet environnement créant un « nouvel espace d’apprentissage ».

  • Développer l’autonomie des élèves : IloTice pour gérer et favoriser le travail en îlot (LéA CREADA, collège Segalen, académie de Rennes) ; Catherine Loisy, maître de conférences, ENS IFÉ Lyon, Jocelyne Ménard, docteur en sciences de l’éducation, université de Rennes (labo CREAD), Sylvie Rossa, professeur documentaliste, collège Victor Segalen à Châteaugiron et Didier Quidu, professeur de technologie, collège du Landry à Rennes, académie de Rennes

Les nouveaux programmes du collège mis en œuvre à la rentrée 2016 en France sont conçus, non plus comme des attendus de l’enseignement, mais comme des apprentissages que les élèves doivent réaliser (Lussault, 2016) ; les façons de les mettre en œuvre sont à définir par les enseignants et les équipes pédagogiques. Les programmes mettent l’accent sur le fait que c’est par son activité que l’élève apprend : il convient de mettre en place des situations d’apprentissage présentant des tâches à réaliser pour le traitement desquelles l’élève devra, individuellement ou collectivement, effectuer une activité mobilisant ses compétences. Ce qui est central est l’activité de l’élève qui va lui permettre de mobiliser ses compétences déjà-là et d’en construire de nouvelles. De nombreuses questions se posent alors à toute équipe pédagogique : quelles compétences faire construire ? Comment les engager dans une perspective à long terme ? Comment les évaluer ?

C’est sur ces questions que les acteurs du LéA Segalen, collège situé dans l’académie de Rennes, sont engagés depuis plusieurs années dans une perspective d’innovation et d’expérimentation. Le projet du LéA est de conduire une réflexion sur le renouvellement de la forme scolaire par une transformation des pratiques enseignantes dans une perspective de réduction des inégalités de parcours éducatifs des jeunes ; le numérique pédagogique est considéré comme un levier potentiel pour cette transformation. La recherche se donne comme objectif d’en étudier les effets de manière systémique.

Le projet concerne tous les élèves du LéA Segalen. La professeure documentaliste organise pour tous les élèves de 6ème une formation à l’EMI sur une quinzaine de séances, couplée avec une éducation à l’autonomie, qui participe d’une éducation à la citoyenneté. Ce travail est soutenu par l’organisation spatiale retenue pour favoriser la prise de responsabilité des élèves (travail en îlots, attribution de rôles) ainsi que par le choix de rendre visibles les activités et les tâches de chaque groupe d’élèves. Grâce au logiciel expérimental Ilotice développé par un groupe pluridisciplinaire d’enseignants de quatre collèges situés à Rennes et dans les environs, les traces du parcours de chaque élève sont conservées tout au long de sa scolarité au collège. A l’heure actuelle, l’outil permet un suivi des activités et des rôles joués par les élèves, en lien avec une évaluation des compétences du socle commun. Plusieurs professeurs du collège Victor Segalen expérimentent Ilotice. Ainsi, dans différents cadres, des repères communs sont plus facilement identifiables et les compétences développées dans le cadre de l’EMI sont réinvesties dans différents contextes, grâce aux outils d’accompagnement méthodologiques mis à disposition de tous sur un espace Moodle.

Dans le prolongement du travail engagé, le LéA va prochainement contribuer au projet IDÉE (Interactions Digitales pour l’Éducation et l’Enseignement), réponse acceptée à l’appel à projet e-FRAN.


Catherine LOISY

Maître de conférences en psychologie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *