Rencontre de suivi du LéA CREADA à Châteaugiron. « Pour que tout le monde ait la même démarche »

Vendredi 2 décembre, les correspondantes du LéA CREADA, Jocelyne Ménard et Sylvie Rossa se sont réunies au collège Victor Segalen (académie de Rennes) avec la référente du comité de pilotage de ce LéA, Catherine Loisy pour une rencontre de suivi.

Sur le plan administratif, la convention circule.

Le projet est largement encouragé par la direction de l’établissement qui a une vraie volonté de mettre en place le LéA dont les travaux s’inscrivent dans le projet d’établissement. Ce projet concerne tous les élèves du collège. L’équipe d’acteurs du LéA est constituée de la professeure documentaliste, du conseiller principal d’éducation, de plusieurs enseignants du collège, ainsi que d’une enseignante d’une école primaire de secteur, ce qui permet d’engager un travail sur la liaison école-collège.

La thématique au cœur du questionnement concerne l’autonomie des élèves dans une perspective de réduction des inégalités de parcours éducatifs. Le numérique pédagogique est considéré comme un levier potentiel pour cette transformation. Tous les élèves reçoivent une formation à l’EMI (Éducation aux médias et à l’informatique) couplée à une éducation à l’autonomie. Ce travail est soutenu par une organisation spatiale en îlots et prend appui sur iloTice, une application développée par un groupe pluridisciplinaire d’enseignants piloté par Didier Quidu, professeur de technologie dans un autre collège. IloTice permet un suivi, au fil de la scolarité, des activités et des rôles joués par les élèves en lien avec l’évaluation des compétences du socle commun. Des repères communs sont plus facilement identifiables et les compétences développées dans le cadre de l’EMI sont réinvesties dans différents contextes « pour que tout le monde ait la même démarche » dit Sylvie.

Les travaux menés dans ce LéA contribuent également à la formation des professeurs documentalistes de l’ESPE de Bretagne (master 2 – MEEF Doc) : analyse des activités des élèves et des professeurs, réflexion sur la progression… L’enseignante de primaire participe à des temps de formation.

En janvier, Catherine, Jocelyne, Sylvie et Didier présenteront ces travaux à la conférence CNEMI. Dans le prolongement du travail engagé, le LéA va contribuer au projet IDÉE (Interactions Digitales pour l’Éducation et l’Enseignement), réponse acceptée à l’appel à projet e-FRAN qui démarrera en janvier.

Le séminaire de rentrée des LéA et les journées scientifiques de mai sont perçus comme très complémentaires par les deux correspondantes du LéA CREADA, qui pointent toutefois que le séminaire de rentrée est plus important lors des deux premières années lorsqu’il s’agit de mettre en place le LéA.


Catherine LOISY

Maître de conférences en psychologie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *