Suite à la conférence de M. Prieur – “Coopérer entre disciplines : à quelles conditions et pour quels effets ?”

La conférence donnée par Michèle Prieur, chargée de mission au CARDIE de Lyon et membre du laboratoire S2HEP, hier au séminaire de rentrée des LéA lui a permis de nous présenter des éléments de ses travaux de thèse concernant l’analyse de certaines conditions favorisant la participation d’enseignants de différentes disciplines scientifiques à un collectif de réflexion sur l’émission d’hypothèses ou de conjectures par les élèves, dans le cadre de démarches scientifiques.

Michèle Prieur (Photographie Marianne Bensimon)

Michèle Prieur (Photographie Marianne Bensimon)

En particulier, la référence à Zask (2011) qui décompose et articule la participation autour de trois figures : prendre part, apporter une part et recevoir une part, et la nécessaire double reconnaissance institutionnelle des travaux menés (côté recherche et côté éducation nationale) me paraissent être des pistes de réflexion très intéressantes pour les LéA. La dernière partie de l’exposé qui concernait la façon dont les résultats de la thèse pouvaient être mobilisé au niveau de la CARDIE de Lyon pour mieux organiser l’accompagnement des collectifs d’enseignants qui s’engagent dans l’innovation était aussi très parlante, et illustre très bien la façon dont LéA et CARDIE peuvent s’enrichir mutuellement.

img_2530_1

Les riches échanges qui ont suivi la conférence ont porté sur les limites des injonctions institutionnelles à la collaboration sans création de conditions propices, et sur les différentes articulations possibles des disciplines entre elles en contexte pluridisciplainires.

Nous préparons la mise en ligne de la conférence dont le support de présentation est disponible ici.

Prieur, M. (2016). La conception codisciplinaire de métaressources comme appui à l’évolution des connaissances des professeurs de sciences. Les connaissances qui guident un travail de préparation pour engager les élèves dans l’élaboration d’hypothèses ou de conjectures. Thèse de doctorat, Université Claude Bernard, Lyon 1, Lyon. (disponible en ligne)

Zask, J. (2011). Participer. Essai sur les formes démocratiques de la participation. Lormont : Le bord de l’eau.

sr-lea-2016-affichemonitor-720x309


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *