Pour des instruments du dialogue didactique au sein d’une ingénierie coopérative

 

Communication JN. Blocher, L. Lefeuvre et G.Sensevy à la sixième rencontre nationale des LéA  mai 2016

Dans le cadre du LéA « Réseau écoles Bretagne », le travail d’une ingénierie coopérative (Sensevy, & al, 2013 ; Sensevy, 2011) a permis de produire deux ressources m@gistère, l’une sur l’enseignement des fables à l’école élémentaire et l’autre en mathématiques, le journal du nombre. Pour donner à voir et à comprendre certains principes didactiques des séquences d’enseignement mis à l’étude dans ces modules, le recours à des extraits vidéo s’est avéré nécessaire.

Toutefois la seule implantation d’un extrait vidéo « non raffiné » ne suffit pas à donner le voir-comme (Wittgenstein, 2004) avec lequel les concepteurs du module souhaiteraient que les stagiaires en formation comprennent l’enjeu ou le principe didactique exemplifié par l’extrait.

La question de la description de ce qui est à voir se pose alors. Au niveau des possibilités techniques données par la plate-forme d’implantation du module, il existe quelques possibilités d’hybridation du texte, de l’image et du son pour annoter ce qui est à voir et tenter ainsi de focaliser le regard du formé sur certains points de vigilance. Mais les limites sont vite atteintes, notamment parce que la plate-forme ne permet qu’une forme de cohabitation des descriptions, la forme statique.

La question qui s’est posée alors à l’équipe de conception du module, c’est de développer sur certains extraits un système hybride texte image et son (SHTIS) qui propose une lecture davantage orientée et annotée de ces extraits, afin d’implanter cette configuration en lieu et place de l’extrait lui-même.

Ce retour de l’ingénierie à l’origine de la séquence d’enseignement provoque une nécessaire reprise de l’analyse didactique de l’extrait pour mettre en valeur, grâce aux ressources du SHTIS, certains phénomènes ou événements jugés clés.

L’objet de cette présentation est de caractériser l’ensemble des étapes du processus de conception, depuis la production de la séquence, la sélection des extraits pertinents pour le parcours, jusqu’à la scénarisation des extraits sous la forme d’un SHTIS.

Plus concrètement, nous nous appuierons sur une partie de l’étude d’une séance de compréhension de lecture relative à la mise en place d’un contrat de paraphrase, avec les élèves, à partir d’un extrait de la fable Le Loup et l’agneau. Cette séance met en évidence le premier recours du professeur à un outil soutenant l’activité de paraphrase et de commentaire des élèves (Lefeuvre & al, 2015). Le jeu didactique qu’il faut donner à voir et à comprendre (entre le professeur, les élèves, le savoir en jeu) est un enjeu de formation prioritaire pour les concepteurs du module m@gistère. Le SHTIS a donc pour vocation de faciliter cette compréhension du dispositif et des gestes d’enseignement du professeur pour construire le savoir en jeu (compréhension de la fable par le recours à la paraphrase et le commentaire).

A travers le récit de conception d’un SHTIS, nous souhaitons montrer la dynamique de production puis de reprise du travail d’analyse didactique par les membres d’une ingénierie coopérative. Nous souhaitons également mettre l’accent sur la focalisation sur certains faits didactiques travaillés spécifiquement par l’ingénierie dans la scénarisation générale du système et plus généralement dans la nature du parcours m@gistère produit. Cette orientation suppose des collaborations étroites entre des professeurs, des chercheurs et des ingénieurs, et l’analyse de ces collaborations permet de parfaire la définition tant conceptuelle qu’opérationnelle de ce qu’est une ingénierie adossée à un LéA.

Pour donner à voir et à comprendre les potentialités d’un SHTIS

Bibliographie  :

Lefeuvre, L., Maisonneuve, L., & Sensevy, G. (2015). Écrire pour lire, lire pour écrire au CE1: l’exemple d’un travail sur « Le Loup et l’agneau ». Repères, (52), 143 158.

Sensevy, G. (2011), Le sens du savoir. Éléments pour une théorie de l’action conjointe en didactique. Bruxelles : De Boeck.

Sensevy, G., Forest, D., Quilio, S. & Morales, G. (2013). Cooperative engineering as a specific design-based research. ZDM, The International Journal on Mathematics Education, 45(7), 1031-1043.

Wittgenstein, L. (2004). Recherches philosophiques. Gallimard.

Wittgenstein, L. (2004). Recherches philosophiques. Gallimard.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *