Le collectif du LéA Triolet parle de son expérience au sein des « laboratoires d’analyse du travail »

Présentation 

 

LE LéA TRIOLET

CONTEXTE

Devant la multiplicité des missions, les espaces d’échanges entre les enseignants se rétrécissent. Ce constat entraîne plusieurs conséquences au collège Triolet :

  • Peu d’espace pour le dialogue professionnel « on ne sait pas ce que font les collègues dans leur classe », « on a du mal à coordonner nos actions », « on ne prend pas le temps de faire des pauses sur le travail » malgré l’expression de besoins liés à la diversification du métier «  pour mettre nos élèves au travail », « faire face à l’hétérogénéité des élèves », «  gérer les interactions en classe », « harmoniser les pratiques » « mettre en place des rituels ».
  • Des tensions professionnelles individuelles et collectives liées à un contexte institutionnel exigeant, des prescriptions multiples, incessantes, complexes (Loi de Programmation et d’orientation pour la Refondation de l’Ecole, Réforme du collège, mise en place de l’AP et des EPI, Refonte des cycles, Parcours d’éducation, mise en place du Nouveau Socle et des Nouveaux Programmes), des difficultés et une complexité croissantes des missions enseignantes.

Or, si l’on assiste à une sur-prescription des orientations institutionnelles dans le sens d’une diversification et d’une complexification du travail enseignant, les espaces d’échanges prévus pour parvenir à atteindre ces objectifs semblent insuffisants ou inadaptés (saturation ODJ des concertations REP+).

Pour faire face à ces tensions, et parfois même à ces contradictions (par exemple une réforme souhaitant impulser des pratiques plus efficaces alors que les formations qui nous sont offertes nous éloignent souvent de nos problématiques professionnelles réelles), nous avons

-fait appel à la recherche,

-exprimé auprès de la chercheuse les tensions, les contradictions, la difficulté d’avoir des temps de pause sur le travail

 

CADRE ETHIQUE ET METHODOLOGIQUE

  • Cadre éthique du collectif (Charte du Collectif)
  • L’analyse de l’activité telle qu’elle se fait au sein du collectif est orientée par des problématiques professionnelles saillantes –liées au contexte local de l’établissement- en même temps qu’elle permet de mettre en lumière des préoccupations enseignantes fortes (mise en activité, hétérogénéité, cointervention, interactions, rituels).

La collaboration Chercheur et Enseignants se réalise au travers de journées de formation (analyse des vidéos sur l’activité) et d’échanges sur les matériaux recueillis.

  • Modélisation des étapes d’analyse du travail au sein du nouvel espace LéA Triolet

1/ Identification des problématiques professionnelles —-Enseignants & chercheur

2/ Recueil de traces sur le travail et analyse seule ou à plusieurs des traces vidéo

3/ Rediscussion sur les analyses produites (au cours d’une session de formation ou d’une session REP+)

4/ Proposition de nouvelles modalités d’action (comme le rituel d’entrée en classe ou le travail en îlot) et expérimentations (par les profs volontaires qui veulent)

5/ Synthèse par une nouvelle analyse collective sur les expérimentations menées

 

EXEMPLES

Illustration par des extraits vidéos.

Discussion

Ressources

1/ Recueillir de nouveaux regards sur leur activité (enrichir les regards sur leur activité)

Illustration : Deux Elèves de 3ème sont invités à voir la vidéo du cours de français

2/Confronter les parents aux images vidéo de classe

 

3/ Recueillir le regard des PE réagissant par le biais des observations relevées

 

SYNTHESE

La production et les usages des ressources ont induit ou contribué au développement

  • de nouvelles formes de travail, de nouvelles organisations professionnelles (travail avec support vidéo ; travail avec les élèves / les parents lors d’un visionnage vidéo ; travailler en présence d’une caméra, travailler pour transformer son activité, expérimenter d’autres formes pédagogiques)
  • de nouveaux espaces d’échanges « décloisonnés » (échanges entre pairs d’autres disciplines, entretiens enseignants 1er / 2nd degrés, entretiens enseignants / parents / chercheurs)

Cet étonnement nous permet :

  • de prendre conscience de ce que nous faisons (car souvent ce que nous faisons est tellement routinisé que nous ne faisons plus attention à ces gestes)
  • de réinterroger la pertinence de cette action pour les élèves

 

CONCLUSION

LEVIERS

  • De nouveaux contextes d’échanges et de travail. Une réflexion sur les postures liée au croisement des regards : parole donnée aux différents acteurs éducatifs (enseignants 1er et 2nd degrés, élèves, parents). Depuis Janvier 2016, le collectif s’est élargi et diversifié, associant des professeurs des écoles et des enseignants du collège, des élèves et des parents.
  • Une appropriation méthodologique par les enseignants qui proposent des usages inédits de l’outil vidéo, des créations d’autres modalités de travail
  • Un développement professionnel personnel et collectif lié aux usages des ressources (entretiens, concertations et formations) permettant d’envisager autrement l’activité professionnelle et de la transformer pour faire réussir les élèves
  • La mise en place d’un espace de formation transversal en lien avec des préoccupations et des problématiques professionnelles (accompagnement dans la mise en œuvre de la Réforme du collège, développement des échanges professionnels entre PE et Enseignants, coéducation, différenciation pédagogique etc.).
  • Ces points de vue croisés conduisent à enrichir le regard sur les pratiques et les gestes professionnels coopératifs

Apparaissent de nouvelles modalités de communication professionnelle qui stimulent la réflexion et donnent une visibilité plus grande sur le travail enseignant et de ses enjeux.

 

FREINS

Freins au déploiement de ces espaces d’analyse du travail dans les établissements scolaires.

– A certaines périodes de l’année, l’espace LEA peut encore être vécu comme un espace en plus, une contrainte professionnelle

– La difficulté à suivre le processus spiralé de développement professionnel jusqu’au bout.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *