La formation REP+ au centre du LéA Triolet

Depuis 2011, la présence d’une chercheuse au sein du collège Elsa Triolet, son implication aux côtés des enseignants ont favorisé la mise en place d’un laboratoire de changement centré sur l’analyse du travail enseignant. Les enseignants se sont appropriés les outils de la recherche (observation, vidéo de classe, confrontation collective aux traces audiovisuelles du travail) pour analyser leur pratique.

Une quinzaine d’enseignants du collège poursuivent aujourd’hui les temps d’échange et d’analyse sur leur travail avec les collégiens.

Les apprentissages des élèves et l’activité professionnelle des enseignants, des assistants pédagogiques (AP), des Emplois d’avenir Professeur (EAP) et des Assistants Vie Scolaire (AVS) du collège sont au centre du projet LéA Triolet.

Depuis la rentrée 2014, le collège Elsa Triolet est un Lieu d’Education Associé (LéA). L’établissement travaille en collaboration avec l’Institut français de l’Education (IFE) et le laboratoire ACTé de l’Université de Clermont-Ferrand représenté par l’enseignante-chercheuse Sylvie Moussay.

Le LéA Triolet propose de mettre en place de nouveaux espaces de travail et de formation à partir de cours filmés par les enseignants et de l’analyse des vidéos réalisées.

A la rentrée 2014, la première rencontre du LéA Triolet a permis au collectif de se familiariser avec le dispositif et a mis en valeur ses enjeux notamment à travers l’utilisation de  l’outil vidéo. A l’issue de cette présentation générale, les enseignants ont rempli un protocole de travail sur les traces audiovisuelles de leur activité en classe. Ce protocole comprenait plusieurs volets qui accompagnaient les enseignants dans le dispositif d’analyse de l’activité.

  • Quel objet d’étude à filmer ?
  • Quelle séquence filmée à retenir pour en discuter avec le collectif ?
  • Quelle(s) transformation(s) de l’activité à expérimenter suite à l’analyse de l’analyse collective de la séquence filmée ?

Dans la continuité de ce travail, mercredi 26 novembre 2014, une formation REP + a eu lieu au sein du LéA. L’objectif de cette formation organisée par Samia Aknouche (correspondante LéA) et Julie Guignard (comité de pilotage du LéA) était d’amener le collectif des enseignants à analyser les vidéos des activités de leurs collègues. Dans un premier temps, la thématique de la « mise en activité des élèves » a été discutée par les professeurs et assistants pédagogiques présents. Puis quatre enseignants ont présenté des extraits video de leur activité illustrant la mise en activité des élèves. Ces séquences ont ensuite fait l’objet d’une analyse par l’ensemble du collectif enseignant.

Au cours de ce temps d’analyse et d’échange, on a pu constater différentes manières d’analyser les vidéos: les enseignants qui se focalisaient sur les aides apportées aux élèves, les façons d’aménager l’espace de la classe, la passation des consignes aux élèves,  et ceux qui se centraient sur les images des élèves et prélevaient des détails précis sur leur activité avec cette volonté d’en savoir un peu plus sur leur façon de se mettre au travail et l’envie parfois de se mettre à la place des élèves pour mieux comprendre leur activité.

La problématique initiale sur la mise en activité en est ressortie enrichie.

Lundi 1er décembre, des séances de cours seront filmées afin de pouvoir observer d’éventuels changements dans les pratiques.

A suivre…

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *