Projet interdisciplinaire…Danse et langage…

LéA Rennes Pratiques chorégraphiques

Cette année, un projet interdisciplinaire s’est engagé pour tous les 6èmes du collège Échange:

Quand les mots s’emmêlent !

Un travail sera mené autour de la danse et du langage avec pour objectif d’enrichir les champs lexicaux et sémantiques des élèves en s’appuyant notamment sur le langage corporel…

 Objectifs pédagogiques, artistiques et culturels du projet

  • Sensibiliser les élèves à la danse contemporaine, à son histoire, à sa pratique, à la création contemporaine

  • Impliquer les élèves dans une démarche de composition individuelle et collective.

  • Favoriser l’être ensemble, l’écoute de soi et des autres, la capacité à travailler en groupe et en autonomie, la prise de décision

  • Défaire certains a priori sur la danse contemporaine, sur le corps, sur l’impossibilité de nommer ou de décrire la danse et déconstruire certains des stéréotypes sociaux de sexe (danse pour les filles…)

  • Accompagner les objectifs de liaison CM2/6ème concernant le secteur du collège en contribuant à l’enrichissement lexical des élèves (constitution de réseaux sémantiques et mémoriels).

  • Ouvrir la fréquentation des lieux culturels aux parents d’élèves

  • Contribution à la constitution d’un curriculum pédagogique et culturel axé sur l’Histoire des Arts

En discussion et en partenariat depuis deux ans, le Musée de la danse et le collège souhaitent cette année donner une autre envergure à leur collaboration en invitant un artiste à intervenir auprès des quatre classes du niveau 6ème.

Le projet prendra appui sur les expériences menées dans le cadre du Petit Musée de la danse – édition 2013, exposition pour les enfants qui se proposait d’interroger les liens possibles entre la lecture et le mouvement. Si lire et danser sont a priori deux activités antinomiques, le Petit Musée de la Danse vous prouvait le contraire : Comment danser et lire en même temps ? Les mots peuvent-ils être moteurs de mouvement ? Comment parler/décrire la danse ?

Le Musée de la danse invite Catherine Legrand à intervenir dans ce cadre. Interprète du Cabaret Discrépant d’Olivia Grandville, la danseuse abordera avec les élèves des partitions lettristes d’Isidore Isou ou de Maurice Lemaitre. L’artiste pourra également réinvestir des expérimentations et des matériaux du Petit Musée de la danse (la lecture échauffement, les cartes à danser, les partitions à faire soi-même, les verbes d’actions). Autant de façons différentes d’articuler la danse et les mots…

Parallèlement, les élèves travailleront avec leurs enseignant-e-s d’EPS, de français et d’anglais sur un lexique de la danse contemporaine. Les mots et expressions rencontrés tout au long du projet pourront aussi bien relever du vocabulaire spécifique à l’expérience kinesthésique, que se rapporter à l’anatomie ou bien renvoyer à l’aspect technique (du spectacle vivant). L’intérêt de ce répertoire varié consistera précisément à créer des liens avec d‘autres matières et d’enrichir le vocabulaire des élèves.

Le programme de films présentés dans le cadre du Petit Musée de la Danse sera un point de départ pour un travail de culture chorégraphique à mener avec les élèves sur la façon dont la danse contemporaine s’est emparée des mots dans son histoire…En parallèle du Petit Bal de Decouflé, les œuvres de Jean-Claude Gallotta, Dominique Boivin, Grand Magasin pourront être étudiées.

Ce projet permettra de fédérer toutes les classes de 6ème autour d’un même engagement. Il aboutira à une restitution qui reste à préciser en fonction de l’avancement du projet : présentation de travail, exposition ….

Calendrier de réalisation

L’artiste interviendrait à hauteur de 10h/classe sur les séances d’EPS. Ces interventions seraient découpées en deux sessions distinctes :

  • Une session entre décembre et février pour deux classes

  • Une session entre février et avril pour les deux autres classes

A l’issue de ces deux sessions, les élèves se retrouveraient pour présenter le résultat de leurs travaux respectifs et envisager éventuellement une restitution commune.

Dès les premiers ateliers en décembre, les enseignant-e-s de français et d’anglais entament la réalisation du lexique de la danse.

+ Séances de lectures d’œuvres à caler en fonction du calendrier des ateliers.

Juin : Visite du Petit Musée de la danse

Description du partenariat entre l’établissement scolaire, la structure culturelle et les autres partenaires impliqués sur le territoire

Le Musée de la danse est situé à côté du collège ce qui facilitera les déplacements des élèves.

Le Musée de la danse mène depuis plusieurs années des projets danse à l’école Joseph Lotte dans le cadre des ateliers de sensibilisation de la ville de Rennes. Cette école est un des trois établissements rattachés au collège. C’est une école très investie avec un public mixte (CLIS et enfants du voyage). De ce fait, la collaboration du Musée de la danse avec le collège Échange s’inscrit dans une logique territoriale mais aussi pédagogique en cohérence avec le parcours de l’élève et du nouveau conseil de cycle favorisant la liaison Cm2 / 6ème. Une démarche est entamée autour de la maîtrise des langages.

Nous souhaitons également inciter et inviter les parents d’élèves à la fréquentation d’un des lieux partenaires autour d’un spectacle associé à la restitution du travail des élèves ou programmé par une des structures culturelles.

Mode d’évaluation envisagé

1) Constitution d’un lexique de la danse contemporaine.

Il sera lié à son histoire, aux expériences corporelles vécues par les élèves, aux spectacles vus et préparés en amont…

« Quand les mots s’emmêlent » pourra être un point de départ pour travailler sur un carnet lexical à enrichir tout au long de l’année et de ce fait contribuer à une réflexion des réseaux sémantiques à construire par les élèves.

L’évaluation à proprement parlé sera constitutive de l’enrichissement lexical dans les différents cours concernés, de progrès orthographiques et d’une amélioration de l’écriture cursive.

 2) Restitution d’une production chorégraphique par l’évaluation du cycle Danse en EPS (Niveau 1 des programmes).

 3) Constitution d’une pochette culturelle restituant les différents parcours vécus par les élèves tout au long de l’année.

 Les ressentis, les brochures de spectacles, les travaux de préparation aux spectacles dans le cadre d’un parcours du spectateur, les visites des coulisses d’un théâtre…, seront autant d’informations et de documents susceptibles d’être intégrés.

4) Constitution d’un « Petit Musée de la Danse » réalisé par les élèves pour les autres classes du collège et/ou pour les parents (à réfléchir sur les niveaux de classes concernées)

  • vidéos en boucle

  • travail d’écriture, d’expression libre,

  • photos,

  • improvisation sur des mots…,

  • panneaux d’affichage sur l’histoire de la danse contemporaine,…

Parallèlement aux ateliers, les élèves iront voir:

Contact de Decouflé au TNB pour tous les 6ème en octobre pour une opération un élève / un parent au théatre

Accumulations de Dominique Jégou le 22 janvier au triangl

Chaque élève aura un carnet de vocabulaire qu’il devra organiser par type de mot. Après chaque séquence de français, les élèves travailleront avec leur enseignant de français à inscrire 10 nouveaux mots liés au projet danse ou plus largement à l’art dans le livret.

Les classes de 6ème ont toutes de noms de peintres : Sonia Delaunay, Andy Warhol, René Magritte, Claude Monet. Dans le cadre du travail mené avec la documentaliste sur les peintres qui donnent le nom à leurs classes, les élèves seront invités à collectés des mots sur leurs ressentis. Ces mots pourront être un point de départ pour des expériences chorégraphiques.

A partir des mots répertoriés, invitation faite aux enseignants d’arts plastiques de travailler à leur mise en espace sous forme d’installations, dans un livre (possibilité de découvrir des livres d’artiste au FRAC qui détient une collection très riche) ou à leur stylisation (travail typographique…)

5) Nombre de parents associés au projet

Nous proposerons un spectacle où un des parents sera invité à accompagner son enfant sous la forme : 1 parent = 1 élève dans une des structures culturelles associées. L’objectif est d’ouvrir ces lieux à de nouveaux publics et de les sensibiliser aux spectacles vivants.

La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École de la République insiste sur « le parcours d’éducation artistique et culturelle » qui « doit permettre à chaque élève d’aborder, dans leur diversité, les grands domaines des arts et de la culture, et de valoriser les activités auxquelles il prend part, y compris en dehors de l’école. Il favorise également la cohésion au sein de l’école ou de l’établissement en mobilisant élèves, enseignants et parents autour de projets artistiques et culturels. »

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *